Accident Man (2018)

Résumé : Mike Fallon est un tueur professionnel dont la méthodologie laisse la police bredouille et ravit ses clients. Il est simplement le meilleur dans son domaine. Mais lorsqu’une ancienne flamme est tuée par l’un de ses confrères, Fallon est obligé de détruire sa vie professionnelle afin de retrouver le coupable et de venger la seule personne qui tenait à ses yeux.

Critique :

Plusieurs personnes, dont moi, n’ont aucune connaissance de la bande dessinée Accident Man, parue dans les années 90 par Toxic!, puis par Dark Horse Comics quelques années plus tard. Et pourtant, Scott Adkins (Doctor Strange) n’a pas oublié ce comics, quitte à en faire un projet personnel qu’il a également coproduit et co-scénarisé. En s’entourant d’une fine équipe composée de collaborateurs récurrents et de la crème du cinéma indépendant, Adkins nous lance à la figure un divertissement plus que surprenant.

Accident Man n’est pas le plus original des films d’action, avec une prémisse alternant librement entre John Wick et The Mechanic, alors que nous suivons la revanche d’un tueur qui doit briser chacune des règles de son métier. Néanmoins, le tout nous est servi avec une pointe d’humour «british» et d’humanité, ce qui nous force à éprouver de la sympathie pour le héros dès les premiers instants. Par contre, il y a quelques soucis avec le troisième acte qui étire un peu trop la sauce en tombant rapidement dans quelques facilités scénaristiques; ce qui retire un peu de plaisir à une histoire qui se laissait regarder malgré sa prévisibilité. Il y a également un flashback long et pénible à mi-parcours, où nous passons une dizaine de minutes à vivre le passé de notre héros, quitte à briser le momentum de la vengeance de Mike Fallon et à littéralement mettre le film sur pause…

Par chanche, le plaisir de visionner Accident Man n’a jamais reposé sur son scénario, mais sur la chance de visionner des scènes d’action fantastiques. Même s’il est déjà tôt dans l’année, il est facile de constater qu’Accident Man a sa place comme l’un de meilleurs films d’action de 2018 et le long-métrage avec les meilleures (?) scènes de combat de 2018. Avec un cascadeur devenu cinéaste (Jesse V. Johnson, Starship Troopers) et l’un des meilleurs cascadeurs (Tim Man, Boyka: Undisputed IV) comme chorégraphe des combats et second réalisateur, Accident Man était condamné à impressionner dans ce domaine dès les premiers instants.

Heureusement, le long-métrage utilise le meilleur de sa distribution pour créer des scènes mémorables, notamment avec un duel entre Scott Adkins, Michael Jai White (Spawn) et Ray Park (Star Wars: Episode I – The Phantom Menace) tout simplement légendaire. La véritable surprise d’Accident Man provient toutefois d’Amy Johnston. Si la cascadeuse a connu son moment de gloire en 2017 avec Lady Bloodsport, elle obtient ici sa chance de percer vis-à-vis un public plus important avec un rôle plus petit que ses confrères. Cela ne l’empêche pas de briller dans une scène d’action, la plus brutale que j’aie vue depuis des années, où Johnston et Adkins combattent dans un ballet de coups si brillant que l’on est forcés d’être émus devant la chose. En espérant que Johnston parvienne à percer dans des films plus importants dans les années à venir.

Malgré un budget assez limité, il est clair nous avons ici le meilleur film de la carrière de Jesse V. Johnson. Avec l’aide de Tim Man, le cinéaste est parvenu à créer un film d’action surprenant, avec des effets et des plans de caméra de bonne facture, une direction photographique intéressante et un montage précis et adéquat. Mis à part une mauvaise gestion de rythme, causé par l’énorme flashback de mi-parcours, le seul aspect négatif sur le plan technique réside dans la trame sonore de Sean Murray (Deep Blue Sea 2). Si le musicien est toujours juste, ses mélodies ne seront pas au goût de tous les spectateurs et risquent d’énerver une certaine portion des cinéphiles qui écouteront Accident Man.

Pour revenir sur la distribution du long-métrage, il nous faut également souligner la présence de Ray Stevenson (Punisher: War Zone), d’Ashley Green (la saga Twilight) et de David Paymer (Payback) dans des rôles de soutien éloignés des scènes d’action que propose Accident Man.

Somme toute, Accident Man est une excellente façon de débuter le mois de février. Le long-métrage risque fort bien d’être l’un des incontournables de 2018. Une chose est sûre, Accident Man se positionne parmi les meilleures adaptations de bande dessinée de la vague cinématographique actuelle; en plus d’offrir le meilleur de Scott Adkins.


Réalisation : Jesse V. Johnson

Scénario : Scott Adkins, Stu Small

Avec : Scott Adkins, Ray Stevenson, Amy Johnston, Michael Jai White, Ray Park, Ross O’Hennessy, Stephen Donald, Perry Benson, David Paymer, Ashley Greene, Brooke Johnston, Tim Man, Nick Moran

Laisser un commentaire