Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Bone Dry 2007

Résumé : Un inconnu (Luke Goss, Blade 2) traversant le désert, se fait kidnapper par un homme mystérieux (Lance Henriksen, Aliens), alors qu’il urinait sur le bord de l’autoroute. Ce dernier l’abandonne en plein milieu du désert avec une boussole et une radio…

Critique : 

Voici un film pour lequel je n’avais aucune attente, spécialement lorsque j’ai vu la bande-annonce. Mais le charme des deux acteurs principaux m’ont finalement convaincu de m’attarder au cas de Bone Dry, qui est produit, scénarisé, réalisé et édité par le même homme, Brett A. Hart. Malheureusement pour lui, mais heureusement pour nous, Bone Dry est le seul projet notoire de cet homme-orchestre cinématographique. Cet homme est un mauvais directeur, un mauvais éditeur et un mauvais scénariste, même si le script comporte quelques bonnes idées.

Jouissant d’un budget confortable, surtout pour les besoins du long-métrage qui se déroulle à 99.9% dans le désert et qui n’a que huit acteurs, et six d’entre-eux ne sont présents que lors d’une courte scène, Done Dry réussit l’exploit à nous offrir un désert que l’on pourrait qualifier de «cheap», un exploit qui est d’autant plus considérable, lorsque nous prenons en considération que les décors jouissent des plus beaux paysages présents aux États-Unis. Tout ce que nous voyons semble artificiel, même une véritable tempête de sable, incluse accidentellement dans une scène, selon IMDB, a l’apparence d’un effet visuel quelconque.

Et même le jeu des acteurs semble faux, ils nous offrent de bonnes performances, surtout Lance Henriksen, mais la réalisation ternie chacune de leurs scènes. Ce qui nuit le plus à leur prestation dans Bone Dry, c’est cette manie qu’a le réalisateur à faire parler un acteur à quelques pouces d’une caméra, montée sur un trépied, ce qui donne un affreux effet, digne d’une téléréalité. C’est d’autant plus évident lorsque Luke Goss, dans une scène en particulier, parle devant la caméra, part, tourne en rond, et revient devant la caméra seulement pour dire quelques mots avant de repartir…

Pourtant le scénario avait de bonnes idées, car essentiellement Bone Dry est un thriller horrifique d’action à mi-chemin entre Wolf Creek et The Hitcher. Cela aurait pu donner quelque chose de prometteur, dans les mains d’une réalisateur compétent, capable de bien filmer et de bien éditer les scènes d’action, capable de filmer les scènes d’horreurs de façon horrifique. (Celle où Luke Goss est menotté nu à un cactus est d’un ridicule…) S’il me faut résumer mon visionnement, j’ai eu une déception en voyant la bande-annonce, j’ai eu quelques attentes grâce aux premières minutes, avant de retomber dans une déception totale et fatale…

1.25/5


Directeur : Brett A. Hart

Scénariste : Brett A. Hart, Jeff O’Brien

Acteur : Luke Goss, Lance Henriksen, Dee Wallace

Bone Dry (2007)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
1.9
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :