Brake (2012)

Résumé : Un homme (Dorff) se réveille dans une boite de verre. Sur le mur en face de lui, il y a un décompte. N’ayant qu’une radio portative pour communiquer avec un homme emprisonné dans une autre cage de verre, il va tenter de découvrir ce que les ravisseurs lui veulent avant que le décompte tombe à zéro…

Critique : 

Film qui a vécu une sortie en salles au Japon et en Israël en 2012, le film n’est arrivé dans les bacs qu’en début de cette année, Brake tente de reproduire le film Buried a la sauce SAW, quoique l’on peut trouver des ressemblances avec The Call sorti au mois de mars. Car en effet, toute l’action se déroule dans le coffre d’une voiture.

Et c’est là que ce situe la grande différence du film avec Buried, au lieu d’être dans un lieu statique, la prison de notre personnage principal est en mouvement et est sensible au monde extérieur et aux interactions des ravisseurs avec l’otage. Autre différence majeure, au lieu d’un chauffeur de camion pleurnichard, nous avons un homme, fort de caractère. Et pour interpréter le personnage principal, Dorff se révèle être un excellent choix. D’autant qu’il est un excellent acteur, il a le mérite d’être bien dirigé.

Durant, la première heure, nous suivons les péripéties de Dorff. Le long-métrage a un rythme haletant, ne donnant aucun repos au personnage principal, lui qui subit les tortures des antagonistes, des tortures tant physiques que psychologiques, en allant parfois vers l’horreur, toutefois sans un faire un film du genre ou sombrer dans le torture-porn. Et puis, arrive la finale…

Qui arrive comme un cheveux sur la soupe. Pour ne pas spoiler, disons le film part dans une nouvelle direction. Nous, les spectateurs, sommes tellement sous le choc que l’on ne suit pas les dix minutes de la finale. Nous sommes en état de choc, on refuse de croire à la salade que tente de nous vendre le film. Et puis, revirement choc, ce n’était pas le final. Et nous avons un autre final, avec le même problème. Et c’est là que la majorité des gens vont haïr ce long-métrage. En voulant tenter de se différencier de la masse, en voulant créer un élément de surprise, le film va diviser ses spectateurs. Certains vont l’acclamer, d’autres vont le détester. Mais il reste que c’est un excellent DTD avec une finale ratée ou réussie…

3.75/5


Directeur : Gabe Torres

Scénariste : Timothy Mannion

Acteur : Stephen Dorff, Chyler Leigh, JR Bourne, Tom Berenger

Brake (2012)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.3
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire