Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Breakout (2013)

Résumé : Une paire de criminels (Dominic Purcell (Prison Break) & Ethan Suplee (American History X)) poursuivent deux enfants qui ont été témoins d’un meurtre commis par les deux hommes. Cependant, ces derniers n’auront pas prévu l’arrivée du père des enfants (Brendan Fraser, The Mummy), récemment évadé de prison.

Critique : 

Sur papier, Breakout se veut être un hybride entre The River Wild et Deliverance, ce qui est une excellente idée. Le hic, c’est que l’exécution de cette idée est exécrable. D’entrée de jeu, le long-métrage commence par un flashback avec un Fraser bedonnant (Puisque l’acteur a pris du poids depuis ses belles années à chasser la momie.) et portant une perruque de femme (?). Il est avec sa fille, elle lui demande de faire quelque chose pour empêcher que les arbres meurent. Il accepte et tue par accident un bûcheron lors d’une manifestation où les bûcherons et les policiers regardent les manifestants, en ayant une position virile avec une tronçonneuse dans les mains. Et oui, nous sommes dans ce genre de long-métrage…

Pour importe le nombre de degrés d’analyse que le spectateur prend (Premier, second, troisième, quatrième degré), Breakout reste un film au scénario exécrable. Toute l’intrigue du film repose sur le fait que le meilleur ami de Fraser (Qui est aussi le nouveau copain de la femme de Fraser, même si c’est trop flou pour être précis sur ce point de l’intrigue.) décide d’aller dans le bois pour faire des prélèvements et du kayak, avec les enfants de Fraser. Et ce, la même journée que deux rednecks (un fou et un handicapé) décident de traverser la frontière canadienne pour aller vivre en forêt, en Ontario. Et ce, la même journée (ou presque) où Brendan Fraser obtient le droit de couper du bois avec une scie mécanique, en compagnie d’autres prisonniers, dans la même forêt (ou presque). Inutile de dire que le scénario de Damian Lee (également réalisateur) nous prend réellement pour des êtres stupides.

En tant que réalisateur, Lee (A Fighting Man) ne parvient pas à sauver le désastre du script. Sa caméra offre peu d’intensité, cadre mal les scènes (Je pense surtout à une scène de bateau où les occupants tombent à l’eau.) et ne semble aucunement intéressé par son propre film. Même si je suis convaincu qu’il y a quelques contraintes budgétaires, je suis sur que Lee aurait dû se rendre compte que pour filmer le transport d’un prisonnier, il ne suffit pas d’enchaîner une personne sur le dessus d’un camion. Aucun service correctionnel n’oserait faire quelque chose de ce genre, de près ou de loin. Des exemples montrant une paresse de ce genre, il est facile d’en remarquer une dizaine, juste en un visionnement de Breakout.

Les seuls éléments de Breakout qui m’ont permis de ne pas quitter mon siège sont la performance de Purcell et de Suplee (Qui sont les seuls acteurs qui semblent réellement investis par Breakout et qui ont le talent pour le démontrer, Fraser mettant plus d’efforts à tenter de camoufler son embonpoint qu’à jouer dans le film.), et les interactions entre Suplee et la mère des enfants (la trop rare Amy Price-Francis). On ne va pas trop en dire sur ce sujet, c’est le seul point réellement positif ce désastre, on ne va pas le gâcher en spoilant. J’ai même été étonné de voir cet élément atterrir dans Breakout. Mais qu’importe, cinq bonnes minutes, ce n’est pas suffisant pour que je puisse vous conseiller ce film…

1.25/5


Réalisation : Damian Lee

Scénario : Damian Lee

Acteur : Brendan Fraser, Dominic Purcell, Ethan Suplee, Holly Deveaux, Christian Martyn,  Amy Price-Francis

Breakout (2013)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
1.7

En conclusion

Même en étant généreux avec Breakout (Après-tout, c’est un DTV avec un faible budget.), il m’est impossible de vous recommander ce long-métrage. Fuyez-le, c’est le seul conseil qu’il m’est possible de vous donner…

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :