Chinese Zodiac (2012)

Résumé : Un groupe de mercenaires est engagé pour récupérer douze artefacts représentant les signes du zodiaque…

Critique : 

kinopoisk.ru

Lorsqu’une personne décide de faire une suite à un long-métrage, près de 20 ans après la sortie du film original ou , comme dans ce cas-ci, d’un sequel, le spectateur doit se préparer à un désastre. Chinese Zodiac est la suite des deux opus Armor of God, qui sont sortis à la fin des années 80. Inutile de dire que, depuis cette époque, Jackie Chan a pris un coup de vieux.

Et c’est un élément qui se ressent pendant les deux premiers tiers de Chinese Zodiac. Durant cette partie Chan étire le temps d’exposition de ses acolytes lors des scènes d’action qui se battent à sa place ou presque. Bien sur, nous avons quelques cascades trépidantes, mais avec Chan qui occupe la casquette de 15 métiers sur le film (incluant réalisateur, scénariste, producteur et éclairagiste), nous pouvons affirmer qu’il avait d’autres chats à fouetter.

Au-moins, après un peu plus d’une heure divertissante de n’importe quoi, nous retrouvons le Jackie Chan, celui que nous avons connu lorsque nous étions jeunes. Cependant, alors que nous assistons à ce qui semble être le final du long-métrage, Chinese Zodiac se perd dans un deuxième final, atteignant le summum de l’incohérence, tout en éteignant le climax, péniblement gagné, du long-métrage.

Qu’es-ce qui cause tout ce beau merdier? Malheureusement c’est Jackie Chan. Entouré d’acteurs au jeu presque parodique, Chan tente de donner un rythme comique au long-métrage, sauf qu’il ne s’aperçoit pas que son scénario n’est pas aussi drôle qu’il en a l’air. On dirait même que le long-métrage réutilise les blagues des précédents opus de la trilogie. Entre les mauvaises blagues, des sous-intrigues horribles, des dialogues trilingues (ou quadrilingues) et des effets par-ordinateur relativement douteux, le film compense en voyageant «autour du monde» en vain. Et, n’ayant pas le recul nécessaire, Chan ne remarque rien.

Ce qui est d’autant plus dommage, car ce long-métrage aurait pu être une bonne suite, tout en permettant à l’acteur d’avoir un autre chef d’oeuvre à son palmarès. Malheureusement ce n’est pas le cas pour un tas de raisons. Des raisons que le texte ci-haut a survolées sans plus. Au final, Chinese Zodiac est parfait pour un nostalgique de l’acteur, mais le spectateur moyen risque de s’emmerder royalement…


Directeur : Jackie Chan

Scénariste : Jackie Chan, Frankie Chan, Stanley Tong, Edward Tang

Acteur : Jackie Chan, Kwon Sang-Woo, Liao Fan, Helen Yao, Zhang Lanxin, Laura Weissbecker, Jonathan Lee, Oliver Platt

Chinese Zodiac (2012)
2
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire