Close (2019)

Résumé : Sam, un garde du corps et spécialiste de la lutte contre le terrorisme, est chargée de protéger Zoe, une jeune héritière. Aucune des deux parties ne tient à cet arrangement jusqu’à un violent enlèvement qui les obligera à fuir.

Critique : 

Entre quelques scandales, Netflix tient un profil bas en sol canadien. Cela n’empêche pas la plateforme de sortir son dernier film d’action, Close, sur tous les écrans de télévision du pays. Un long-métrage qui compte, parmi ses têtes d’affiche la jeune sensation Sophie Nélisse (Monsieur Lazhar); une actrice canadienne qui a fait sa marque à la télévision et au cinéma québécois.

Après une opération ratée, Sam, une garde du corps se voit assignée à une jeune héritière nommée Zoe, venant de perdre son père. Tandis que sa belle-mère se prépare à se battre pour récupérer l’héritage, Zoe doit effectuer un voyage dans un domicile familial au Maroc. Quelques heures après leur arrivée, Sam et Zoe se font attaquer par de mystérieux assaillants…

Pour une nouvelle fois ce mois-ci, Netflix parvient à proposer un bon divertissement. Close est loin d’être un film parfait, car dès la conclusion du générique d’ouverture l’oeuvre est incapable de camoufler l’identité de son grand méchant théorique. Une évidence qui n’aurait pas pu être plus visible, même si le personnage nous avait lancé un rire machiavélique à la figure. Le divertissement réserve quelques surprises pour sa séquence finale, mais dans l’ensemble nous avons une formule éprouvée et conventionnelle. Close ne fonctionne que grâce à ses séquences d’action et à la dynamique entre ses deux personnages principaux.

Durant la majorité du film, nous suivons Sam et Zoe au beau milieu du Maroc. Un pays utilisé ici pour son isolement et la saleté de ses déserts plutôt que son exotisme. La location permet d’apporter un contexte nécessaire pour créer des moments palpitants, ainsi qu’un prétexte nécessaire pour explorer les deux êtres. Encore là, le scénario de Vicky Jewson et de Rupert Whitaker reste dans la simplicité et dans une évidence stéréotypée. Entre une héroïne blasée et assombrie par son métier et une jeune garce, il n’y a que peu de place pour de l’interprétation.

Heureusement, Noomi Rapace (The Girl With the Dragon Tatoo) et Sophie Nélisse parviennent à créer une véritable chimie et à nous faire aimer leurs personnages. Nélisse n’est peut-être pas le meilleur choix pour ce genre de personnage, mais cela n’empêche pas l’actrice d’avoir quelques bons moments, face à une Rapace en grande forme. L’actrice suédoise impressionne dans l’un de ses meilleurs rôles à ce jour. Son jeu est parfait et Rapace profite des scènes d’action pour nous rappeler qu’elle mérite sa propre franchise d’action. Qu’elle soit la prochaine héroïne de Marvel ou la prochaine Tom Cruise, l’interprète est convaincante dans des personnages physiques et il serait temps qu’un studio le remarque.

Derrière la caméra, Vicky Jewson effectue une réalisation honnête. Le tout est bien filmé, avec une teinture brune et un brin granuleuse à l’image du Maroc. La cinématographie est intéressante et elle complimente les moments plus intimes entre notre duo de survivantes et les scènes d’action. D’ailleurs, à ce niveau, Jewson se montre trop ambitieuse durant un combat impliquant des poissons. C’est peut-être une critique malsaine de ma part, mais cette scène est le seul moment où le travail du cinéaste et de son équipe est foncièrement mauvais; avec des animaux involontairement comiques et artificiels.

Tandis qu’une tempête du siècle force mes compatriotes canadiens à rester chez eux, Close devient immédiatement la recommandation de l’heure pour passer le temps. Close sera vite oublié, mais il demeure une œuvre que nous vous conseillons de visionner dès que possible.


Réalisation : Vicky Jewson

Scénario : Vicky Jewson, Rupert Whitaker

Avec : Noomi Rapace, Sophie Nélisse, Eoin Macken, Indira Varma, Akin Gazi

Close (2019)
3.3

Résumé

Close est un solide film d’action qui ne brille pas par son originalité malgré son efficacité technique.

Envoi
Note des visiteurs
0 (0 votes)

Écrit par Michaël Michaud

Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

View all posts by Michaël Michaud →

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.