Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Conspiracy (2008)

Résumé : Un ancien soldat décide d’aller rejoindre un de ses frères d’armes dans un coin perdu des États-Unis. Arrivé sur place, il découvre que se dernier a disparu et que toute la ville agit de façon étrange…

Critique : 

Subtilité, subtilité, subtilité… Des fois, lorsque un réalisateur tente de nous faire comprendre quelque chose, en ajoutant un élément à l’intrigue, il nous l’explique en long et en large comme si nous étions des idiots (Ce qui arrive aussi ici, mais ce n’est pas ce que je veux démontrer.), il nous donne des petits indices, il nous réserve une révélation, etc. Ici, nous avons le droit à un gros plan, voire un énorme plan, sur un latino, principalement sur sa bague, pour nous dire subtilement qu’il ment. Et oui, c’est ce genre de long-métrage, qui a coûté 8 millions selon les dires du site IMDB.

Il fallait que je précise le budget, car Conspiracy, utilise des artifices que l’on ne voit plus souvent dans les longs-métrages moderne, comme du sang fait en colorant/jus de tomates. Heureusement, il n’y a une absence d’effets par-ordinateur, car ils auraient pu être ratés. Oups, j’ai oublié, le personnage de Val Kilmer a perdu une jambe, et il y a une scène où il subit un nettoyage de force par la police locale. (Oui mesdames, on lui voit le «colonel moutarde»!!!) Dans cette séquence, le découpage de sa jambe par-ordinateur, était plutôt étrange, si bien que l’expression «louche» serait plus adéquat que le terme «étrange»…

En excluant le décor, pris surement dans les restants d’un vieux western, il y a plusieurs indices dans la réalisation de la médiocrité du film. Les placements de produits, par-exemple,  ne sont subtiles. La réalisation est médiocre. Dans les combats, le réalisateur utilise la technique suivante : Remplacer l’acteur par une doublure. Ce qui est bien dans ce cas-ci, c’est que la doublure est beaucoup plus mince que Val Kilmer…  En plus, il se sert le montage pour créer un combat de couteau tout droit sorti d’un mauvais Friday the 13TH. Oh, j’oubliais, Adam Marcus est un réalisateur d’un mauvais Friday the 13TH

Ce qui explique ce combat, où Kilmer tue des hommes, dans un désert mexicain, en lançant des couteaux de cuisine de façon irréaliste, et en utilisant une méthode de camouflage surprenante, il se penche dans un désert vide, afin de ne pas se faire voir des ennemis. Tactique, qu’il a surement appris lorsque son personnage était dans l’armée, élément que le film semble nous vomir ce détail à coups de flashbacks. Il faut dire que Val Kilmer est plein de ressources, comme lorsqu’il résiste à la chute d’une falaise, mais plus surprenant encore, sa fausse jambe survit aussi, sans aucune égratignure. De toutes façon, aidés par le réalisateur, les acteurs nous offrent des performances horribles, et ce commentaire ne concerne que les acteurs accomplis, pas les inconnus. Parce que les autres… Lorsque nous sommes à un point où que l’on se sert des scénaristes comme acteurs… Pourtant, le scénario avait du bon, et l’idée de voir Val Kilmer en une sorte de Charles Bronson des temps modernes pouvait me donner l’eau à la bouche. Cependant, tout le reste du long-métrage, a asséché cette bouche à la vitesse de la lumière…

.25/5


Directeur : Adam Marcus

Scénariste :  Adam Marcus, Debra Sullivan

Acteur : Val Kilmer, Gary Cole, Jennifer Esposito, Jay Jablonski, Christopher Gehrman, Adam Marcus, Debra Sullivan

Conspiracy (2008)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
1.3
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :