Crouching Tiger, Hidden Dragon (2000)

Résumé : Deux guerriers poursuivant une épée volée et une fugitive notoire sont menés à une adolescente de la noblesse fougueuse et physiquement douée, qui est à la croisée des chemins dans sa vie.

Critique : 

Il est relativement rare qu’un long-métrage non-américain puisse avoir la chance d’être nominé pour plusieurs Oscars. Le long-métrage chinois Crouching Tiger, Hidden Dragon fut l’un des rares films à avoir ce privilège en 2000, avec dix nominations. Même s’il n’a pas gagné l’Oscar du Meilleur Film, il reste que ce film a marqué l’histoire du cinéma asiatique moderne en démontrant que la Chine pouvait faire des meilleurs blockbusters qu’Hollywood. Avec la sortie prochaine de Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword of Destiny sur Netflix, il était temps de revisionner ce classique et de voir si ce dernier avait bien vieilli.

Li Mu Bai et Yu Shu Lien (Shu Lien en VF) sont deux guerriers en quête de paix intérieure qui éprouvent des sentiments pour l’autre. Lorsque cette dernière doit voyager à Bejing pour remettre une épée légendaire à un ami commun. Néanmoins, Yu Shu Lien était loin de se douter que cette épée attirerait l’une célèbre criminelle et de sa mystérieuse apprentie.

Crouching Tiger, Hidden Dragon a mérité toutes ces nominations aux Oscars. Le long-métrage d’Ang Lee offre un véritable moment de cinéma poétique et est une formidable porte d’entrée au cinéma asiatique et au Wire-Fu. Même moi, qui n’est pas un vibrant amateur de ce style de film d’action parvient à être émerveillé par Crouching Tiger, Hidden Dragon. Néanmoins, il est dommage que la magie d’Ang Lee soit gâchée par une énorme largesse du scénario.

Le scénario se déroulant à une époque lointaine en Chine décide de créer une histoire épique centrée sur un trio de personnages en quête de paix ou d’action. Les dialogues sont géniaux et les scènes laissent suffisamment de temps aux personnages de se développer et d’explorer leur environnement. Néanmoins le contexte de leur périple est assez ridicule. Car, il ne faudrait pas oublier que toutes les aventures de ce trio de personnages sont causées par une épée légendaire indestructible. Même si le cinéma hollywoodien offre aussi des histoires épiques centrées autour d’un objet symbolique, il me semble que tant de violence pour une simple épée, c’est un peu ridicule.

Mais qu’importe car le scénario de Crouching Tiger, Hidden Dragon reste magnifique et spectaculaire. Sauf que… Le long-métrage se repose un trio de personnage : Li Mu Bai, Yu Shu Lien et  Jiao Long, fille de gouverneur ayant des envies d’aventures épiques. Une fois arrivé du milieu du long-métrage, un homme du passé de cette dernière surgit dans l’intrigue. Afin que nous comprenons tous les liens qui unissent ces deux êtres, le scénario du long-métrage a eu la mauvaise «bonne idée» d’explorer leur passé commun avec un long flashback d’une durée avoisinant la vingtaine de minutes. Ce flashback était nécessaire à l’intrigue, nous n’allons pas contredire ce fait. Par-contre, sa longue durée et sa lenteur relativement coupe le momentum du film et ruine en quelque sorte les fondations de son excellence. Et tant qu’à aller dans cette direction, Crouching Tiger, Hidden Dragon aurait pu explorer plus en détail la vie actuelle de cette fille de noblesse et sa relation avec sa servante, qui est d’une importance cruciale pour le dénouement de l’intrigue. Surtout que par la suite, l’homme introduit par ce flashback disparaît presque totalement du film, ce qui nous prouve son importance relativement à l’intrigue…

Comme mentionné plus haut, Ang Lee fait un travail terrifiant à la réalisation. Le célèbre cinéaste trouve ici le meilleur long-métrage de sa carrière et parvient à créer un divertissement plus qu’épique. Les scènes d’action sont tournées de façon magistrale et livrent un classe de maître à tous les cinéphiles amateurs de Wire-Fu. À aucuns moments nous avons l’impression que nous assistons à des acteurs combattant avec l’aide de fils et de grues qui les propulsent dans les airs. Crouching Tiger, Hidden Dragon repousse même les limites de cette technique et parvient à donner l’illusion à que les acteurs flottent dans les airs. Et les plus traditionalistes seront également satisfaits par la séquence de combat opposant Michelle Yeoh et Ziyi Zhang

Notons également qu’Ang Lee est grandement aimé dans sa démarche par la direction de la photographie et par tous les artisans derrière les costumes et décors, des éléments qu’on oublie parfois d’apprécier lorsqu’on visionne un long-métrage. Ici, tous ces détails que l’on pourrait facilement oublier apportent une valeur ajoutée au long-métrage, créant un univers unique et fascinant, digne de la Chine du dix-huitième siècle. Au niveau de la musique, nous assistons aux compositions de Dun Tan (Hero) qui nous livre une composition assez extraordinaire qui est aussi poétique que le reste du long-métrage grâce à de jolis passages de flûte et d’instruments à corde.

Pour ce qui est des acteurs, nous avons la crème de la crème. Yun-Fat Chow (The Killer) offre une performance exemplaire en jouant un guerrier rongé par la violence de son passé. Chow a également une bonne chimie avec ses compagnons de jeu. Michelle Yeoh (Tomorrow Never Dies) offre également une bonne prestation; même chose pour Ziyi Zhang (Hero) qui interprète le dernier membre de ce trio de personnages principaux. Pour sa part, Chen Chang a une bonne présence à l’écran en jouant l’homme mystérieux du passé de Jiao Long. Et finalement, notons que Pei-Pei Cheng, dont le personnage est rempli de secrets, est assez terrifiante dans le rôle de la servante de Jiao Long.

Crouching Tiger, Hidden Dragon est un sacré long-métrage. Trépidant et majestueux du début jusqu’à la fin, il ne saura vous décevoir. Malgré un scénario qui comporte quelques défauts, le long-métrage d’Ang Lee parvient à être un véritable classique du cinéma asiatique, un classique que tout amateur de cinéma se doit de visionner au moins une fois dans leur vie. Une chose est sûre, c’est que la suite produite Netflix aura fort à faire pour égaler Crouching Tiger, Hidden Dragon


Réalisation : Ang Lee

Scénario : Hui-Ling Wang, James Schamus, Kuo Jung Tsai

Avec : Yun-Fat Chow, Michelle Yeoh, Ziyi Zhang, Chen Chang, Sihung Lung, Pei-Pei Cheng, Fa Zeng Li, Xian Gao, Yan Hai

Crouching Tiger, Hidden Dragon (2000)
4.7

En conclusion

Crouching Tiger, Hidden Dragon est une véritable réussite qui vaut son pesant d’or!!

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire