Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Diamond Dogs (2007)

Résumé : Un mercenaire est engagé pour protéger un groupe d’expédition pendant qu’il recherche un Tangka, un artefact bouddhiste d’une valeur de millions de dollars.

Critique : 

J’ai passé de nombreuses années à visionner mes vedettes favorites frapper des brutes. C’est un peu pour cela que l’on discute aujourd’hui de Diamond Dogs, un film oublié de 2007 avec ce bon vieux Dolph Lundgren (Universal Soldier). Un projet assez mauvais ou le pauvre acteur doit explorer les contrées de la Chine à la recherche d’un trésor perdu.

Xander Ronson est un criminel de seconde zone qui tente gagner de l’argent au cours de combats de rue illégaux. Envoyé devant un juge après une décente policière, Xander doit rembourser ceux qui ont parié sur son dernier combat pour éviter la prison. Désespéré, il accepte de mener une expédition financée par un riche homme d’affaires voulant trouver et vendre un précieux artefact sur le marché noir.

Ne cherchez pas les « Diamond Dogs » du film Diamond Dogs. Aucun diamant n’est présent et aucun chien non plus. À l’exception des sièges des véhicules de nos héros, qui sont recouverts pour une étrange raison de personnages du studio Disney… Ne cherchez pas non plus Dolph Lundgren. L’acteur est bien présent et il porte le film sur ses épaules, mais il n’est pas réellement ici.

L’acteur doit faire la majorité du travail et il ne semble pas être content. Face à une troupe peu professionnelle, Lundgren s’ennuie terriblement et nous ennuie terriblement. Le scénario n’offre rien de concret. Xander est un mercenaire peu intéressant, assez pitoyable. Il a toujours raison et c’est son unique trait de personnalité. Il est excellent dans son domaine et il massacre toute opposition durant les scènes d’action. Hélas la réalisation de Diamond Dogs est assez boiteuse. Elle fait paraître Lundgren comme un vieil homme pour qui le moindre coup de pied est un petit miracle.

La réalisation du long-métrage consiste à marcher constamment avec une caméra. Aucun effort n’est fait pour stabiliser la caméra ou pour créer un angle ou une prise de vue unique. Le seul truc qui se distingue, c’est l’ambiance du divertissement. Diamond Dogs est une chasse au trésor réalisée avec aucun moyen financier. Mais, la production a choisi d’aller au plus profond de la ruralité chinoise, là où Hollywood n’a jamais mis les pieds. Les décors sont jolis et pittoresques dans le meilleur sens du terme.

Pour ce qui est du reste, la distribution est, comme mentionnée plus haut, assez mauvaise. Une jeune Nan Yu (The Expendables 2) est la seule actrice professionnelle de Diamond Dogs. Elle semble même être plus passionnée du long-métrage que ce bon vieux Lundgren lui-même. Les méchants sont interprétés par ce qui semble être des cascadeurs de seconde zone. Puisque l’action est terrible, ils sont incapables de prouver leur juste talent. Diamond Dogs n’aide pas pour rendre cette menace crédible en proposant des méchants vêtus chez l’Armée du Salut, qui tentent de passer inaperçus au sein d’une Chine rurale.

Pour tout fanatique de Dolph Lundgren, il est clair qu’il fut dans de meilleurs projets. Diamond Dogs a un certain public, et chez des personnes avec peu d’attentes, le long-métrage pourrait vous divertir. Pour ma part, seul le fait qu’il ne se bat pas avec des requins faits par ordinateur parvient à me convaincre de la nécessité de visionner Diamond Dogs


Réalisation : Shimon Dotan, Dolph Lundgren

Scénario : Léopold St-Pierre

Avec :  Dolph Lundgren, Nan Yu, Xue Zuren, William Shriver, Raicho Vasilev

Diamond Dogs (2007)
1.3

Résumé

Fauché et avec des acteurs de bas niveau, Diamond Dogs se situe au bas fond des bacs à DVD de nombreux cinéphiles..

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :