Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Dr. No (1962)

Résumé : Lorsque le MI6 perd contact avec son agent envoyé en Jamaïque, il envoie son meilleur espion, James Bond (Sean Connery, Indiana Jones and the Last Crusade) afin de découvrir ce qui se trame dans ce paradis des tropiques.

Critique : 

Première apparition sérieuse de l’œuvre d’Ian Flemming au grand écran, ce premier opus a mis la barre haute pour les 50 prochaines années, malgré que de plusieurs points de vue, il se doit d’être placer dans une case à part, à cause de deux grands éléments. D’abord, il n’y a pas de gadgets, ni de Q. C’est un élément qui ne fait beaucoup rire, car, lorsque Casino Royale est sorti, ou sa suite, beaucoup de gens ont été mécontents de cet aspect manquant, mais, Daniel Craig a commencé comme Sean Connery, en étant équipé que d’un pistolet. Et c’est d’autant plus merveilleux, car, au lieu de prendre une place importante (Trop?), les gadgets laissent la place à ce qui est le plus important, James Bond.

Car, ici, nous le découvrons peu-à-peu, à partir de sa première scène, l’une des plus mémorables de la saga, jusqu’à la scène finale, comportant un «running-gag» qui reviendra pendant la majorité des James Bond : lorsque ce dernier se permet une petite pause «galipettes» avec une des Bond Girl. D’ailleurs, tant qu’à être dans ce sujet, je tiens à mentionner que ce Bond, contient, de mémoire, la seule scène de nu frontal, de la tête aux pieds, de la franchise…

Pour revenir au film, l’autre grande différence, réside dans le méchant. Contrairement au méchant classique d’un James Bond, qui croise et/ou confronte Bond à plusieurs reprises, Dr. No est peu présent, se tapissant dans l’ombre, diluant l’aspect habituel de «Bond versus le méchant» pour une démarche du protagoniste un peu plus proche de l’intrigue policière, concept qui est, malgré tout, mentionné à quelques reprises par les personnages.

Pour mettre en scène cette épopée, Terence Young en profite pour faire le premier opus de sa «trilogie» Bond, d’une façon qui reste encore actuelle, malgré les années. Oui, la course-poursuite en voiture et l’aquarium du repaire de Dr. No semblent faux, mais grâce à un nombre relativement faible de scènes d’action, les «dommages» liés à l’âge du film et à un manque de technologies restent minimes et on pourrait croire que le film daterait des années 2010.

Par-contre, moins d’action et le fait de devoir introduire le personnage culte, fait en sorte que le long-métrage se repose surtout sur une chose, le scénario. Mine de rien, l’enquête «policière» est plutôt simpliste, surtout en comparaison aux autres opus de la saga. Faute de budget direz-vous, oui c’est fort possible mais n’empêche, j’ai vu des enquêtes des séries télévisées CSI plus palpitantes que ça. Une chance que James Bond et Dr. No sont là…

3.25/5


Directeur : Terence Young

Scénariste : Richard Maibaum, Johanna Harwood, Berkely Mather

Acteur : Sean Connery, Ursula Andress, Joseph Wiseman, Jack Lord , Bernard Lee

  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
4.1
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :