Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Enter the Dragon (1973)

Résumé : Lee, un membre du temple Shaolin, est contacté par la police qui lui demande d’infiltrer un tournoi d’arts martiaux. Ce tournoi se déroule sur une île appartenant à Han, un ancien moine Shaolin qui vit désormais du trafic d’opium et de la traite des blanches. Lee doit simplement rapporter des preuves pour que la police puisse arrêter Han, mais il apprend bientôt que ce sont des hommes de Han qui, 3 ans auparavant, tentèrent d’enlever sa sœur, laquelle se suicida plutôt que de se faire prendre. Désormais, Lee a des comptes personnels à régler avec Han …

Critique : 

Dernier long-métrage complété par Bruce Lee, Enter the Dragon est également le premier film d’arts martiaux produit par un studio Hollywoodien (Mais si le film a reçu un budget relativement faible, un budget de 850 000$.). Et je vous assure que cela a donné un résultat magnifique.

Enter the Dragon est décidément le meilleur film de Bruce Lee. Réalisé par Robert Clouse (Battle Creek Brawl), le long-métrage met en scène trois combattants (Bruce Lee, John Saxon (A Nightmare on Elm Street) et Jim Kelly (Black Belt Jones)) alors que ces derniers participent à un tournoi d’arts martiaux sur une île paradisiaque. La caméra de Clouse est excellente, il ne suffit qu’à penser au combat final dans une salle remplie de miroirs. Sa réalisation est parfaite ou presque, puisque lors de ce même combat, dans la salle des miroirs, Clouse a succombé à la tentation et a décidé de mettre des «phases à la première personne», un effet qui est rarement réussit, comme c’est le cas avec Enter the Dragon.

Le scénario ne tombe pas dans le piège classique des films d’arts martiaux, en racontant que le parcours d’un tournoi d’arts martiaux où le gentil combattant et le méchant combattant s’affronte en final. Enter the Dragon se permet d’ajouter des couches de personnalités au trio principal, ce qui élèvent ces derniers en êtres humains et non en simples combattants. Même l’antagoniste du film a quelque chose remarquable, on pourrait dire qu’il est clairement sorti d’un James Bond.

Le casting aussi est génial. Bruce Lee est spectaculaire, après-tout que pouvons espérer de mieux de cet acteur. C’est dommage qu’Enter the dragon soit son dernier long-métrage complété, l’acteur étant mort peu de temps avant la sortie du film. John Saxon est sympathique et, malgré le parcours varié de sa carrière, il faut avouer que c’est relativement surprenant de voir cet acteur dans un film d’arts martiaux. Après-tout, Saxon est ceinture noire en karaté… La troisième partie du trio est Jim Kelly, un acteur grandement sous-estimé qui n’a malheureusement pas connu la carrière qu’il aurait mérité. On peut aussi noter la présence de Chinese Hercules, Bolo Yeung (Bloodsport) en personne, dans le rôle d’un méchant secondaire et la présence extrêmement courte de Jackie Chan (Police Story), qui traverse l’écran en un clin d’œil.

Le pionnier des films d’arts martiaux américains, Enter the Dragon est un film que tout bon cinéphile doit regarder. Même si vous n’aimez pas ce sous-genre cinématographique, Enter the Dragon sera vous conquérir. N’attendez plus, allez le voir si ce n’est pas déjà fait…

3.75/5


Réalisation : Robert Clouse

Scénario : Michael Allin

Acteurs : Bruce Lee, John Saxon, Jim Kelly, Ahna Capri, Kien Shih, Robert Wall, Angela Mao, Betty Chung, Geoffrey Weeks, Bolo Yeung

Enter the Dragon (1973)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
4.7

En conclusion

Enter the Dragon est un classique dans le genre. Ni plus, ni moins…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :