Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Escape Plan: The Extractors (2019)

Résumé : Après l’embauche de l’expert en sécurité Ray Breslin pour sauver la fille kidnappée d’un géant de la technologie de Hong Kong d’une formidable prison lettone, la petite amie de Breslin est également capturée.

Critique : 

Après un deuxième volet qui fut, selon le principal intéressé, le pire film de sa carrière, Sylvester Stallone (Rocky) est de retour dans Escape Plan: The Extractors / Escape Plan 3. Cette fois-ci, il retrouve John Herzfield (Reach Me), un pote dont la première rencontre professionnelle remonte à la belle époque de Cobra. Escape Plan: The Extractors fuit la science-fiction de son ainé pour revenir aux sources. Mais est-ce que cela sera suffisant pour conclure la franchise sur une belle note?

La fille d’un cadre technique de Hong Kong disparaît dans ce qui semble être un travail de routine de la rançon. Alors que Breslin et son équipe s’enfoncent plus profondément, ils découvrent que le coupable est le fils dérangé de l’un de leurs anciens ennemis, qui a également kidnappé l’amour de Breslin et la retient à l’intérieur de l’énorme prison de Devil’s Station.

Escape Plan 2: Hades était un échec sur tous les niveaux ou presque. Il y a presque un consensus unanime sur le net à ce sujet. C’était donc avec beaucoup de craintes que c’est fait le visionnement d’Escape Plan: The Extractors. Ici encore, nous avons un produit qui a de nombreux défauts. Le premier acte est pénible et long. Et c’est un véritable exploit que de faire une oeuvre de 70 minutes longue et pénible à regarder. Pendant près de trente minutes, nous sommes attaqués par un flot d’expositions et de dialogues à n’en plus finir. Des moments dans des décors vides où nous sommes bombardés de souvenirs du premier Escape Plan. L’oeuvre tente de multiples façons d’être une véritable suite au divertissement de 2013.

C’est intéressant à voir, mais cet élément est presque ce qui fait échouer Escape Plan: The Extractors. Dès que l’un des personnages principaux se fait kidnapper, nous avons enfin quelque chose de solide à regarder. Dès lors, Sylvester Stallone et Max Zhang (Ip Man 3) cassent la baraque. Les deux hommes sont solides. Mais ils sont des limites. L’un passe une bonne section à prendre une marche dans des égouts et l’autre a des difficultés à s’exprimer en anglais. Le scénario donne beaucoup d’émotions aux deux acteurs ainsi que de bonnes scènes d’action. Et John Herzfield est capable d’agencer la lenteur et la brutalité de l’étalon italien avec la rapidité acrobatique de l’étoile montante chinoise.

Et face à eux, un duo tout aussi important se dessine. Devon Sawa (Final Destination) et Daniel Bernhardt (Atomic Blonde). Le divertissement fait de ces deux hommes une menace importante et nous rend terriblement impatients pour une future confrontation finale. Avant d’y arriver, nous voguons dans une histoire assez simple. Les personnages secondaires sont peu importants, à un point tel que l’on doit noter une certaine forme de courage. Celle-ci survient à quelques occasions où des morts surprises nous prouvent que tout peut arriver.

Sinon, la tentative de lier Escape Plan: The Extractors si intimement avec Escape Plan se révèle être un échec. C’est utile pour le personnage de Devon Sawa, mais c’est surtout une excuse pour passer le temps. Et pour utiliser des scènes du premier Escape Plan. Et pour planifier un Escape Plan 4. (???) Et pour gaspiller Russell Wong (Romeo Must Die) dans un second rôle. Parlant de seconds rôles gaspillés, Curtis Jackson (Set Up) traverse l’écran pour quelques secondes seulement et Dave Bautista (Stuber) n’a qu’un petit caméo constitué d’un jour ou deux de tournage.

Escape Plan: The Extractors est sympathique. Les scènes de combat sont intéressantes et sa faible durée aide à compenser les faiblesses du scénario. Ce n’est aucunement une recommandation, mais Escape Plan: The Extractors mérite amplement un coup d’œil.


Réalisation : John Herzfeld

Scénario : Miles Chapman, John Herzfeld

Avec : Sylvester Stallone, Dave Bautista, Curtis Jackson, Max Zhang, Harry Shum Jr., Devon Sawa, Jaime King, Russell Wong, Daniel Bernhardt

Escape Plan: The Extractors (2019)
3.2

Résumé

Escape Plan: The Extractors termine assez bien une boucle démarrée en 2013.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :