Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Fractured (2019)

Résumé : Après que sa fille soit blessée dans un malheureux accident, un homme tente de retrouver sa famille disparue dans un hôpital.

Critique : 

Sam Worthington (Avatar) est de retour sur Netflix après le film de science-fiction The Titan. Cette fois-ci, il quitte ce monde pour entrer dans celui du thriller psychologique. Un monde dans lequel il est accompagné par Brad Anderson (The Machinist) qui avait exploré le genre avec une prémisse similaire dans le sympathique Sweetheart Asylum. Mais il est impossible de faire le même film deux fois…

En traversant le pays, Ray, sa femme et sa fille s’arrêtent à une halte routière où sa fille tombe et se casse le bras. Après une course effrénée à l’hôpital et un affrontement avec l’infirmière responsable de l’enregistrement, Ray est finalement en mesure de l’emmener chez un médecin. Pendant que sa femme et sa fille descendent pour une IRM, Ray, épuisé, s’évanouit dans un fauteuil dans le hall. Au réveil, ils n’ont aucune trace ou connaissance de la famille de Ray jamais enregistrée.

On dit que la foudre ne frappe jamais au même endroit. Et pourtant, il suffit de regarder la filmographie de Brad Anderson pour remarquer qu’il a accidentellement tenté de contredire ce proverbe. Fractured a une prémisse différente de Sweetheart Asylum, mais ils ont le même thème central entourant la folie de ses personnages, ainsi qu’une variation du même revirement final. Il est fort probable que vous n’ayez aucune idée de ce dont je raconte.

Sauf que pour ma part, ce fut le clou qui a gâché l’expérience cinématographique de Fractured. Parce que pour ce qui est du reste, le long-métrage n’a rien de particulièrement intéressant. Le scénario est assez moyen. Alan B. McElroy (la saga The Marine) reprend des stéréotypes classiques de ce genre de production et il les assemble sans beaucoup de flair. Ce n’est pas autant une question d’originalité. Le long-métrage ne semble faire aucun effort pour nous charmer. Les personnages sont peu intéressants. Aucun dialogue n’est mémorable… Aucune scène n’est mémorable… Le tout est très répétitif…

Ce sentiment se transporte aussi dans la mise en scène. Anderson ne fait rien pour élever le matériel qu’il a entre les mains. L’oeuvre aurait pu fonctionner si le cinéaste avait tenté de transformer cet hôpital en véritable cauchemar pour Ray et sa famille. Le chaos qui règne dans ces établissements est un matériel idéal pour ce genre de prémisse. Cependant, Anderson s’entête à créer un établissement hospitalier qui n’a pas une atmosphère lugubre ou macabre. Et ce type de thriller où un homme perd la boule et se met à être de plus en plus violent et erratique se prête mal à cet environnement vide.

Sinon, Sam Worthington est assez bon dans le rôle-titre. Il a plusieurs bons moments où il est excellent. Même qu’il est la principale raison que j’ai pu me rendre jusqu’à la fin de Fractured. Ou même qu’il y ait une critique du film sur le site.

Fractured part avec une idée solide et qui fut rodée par plusieurs cinéastes auparavant. Mais, au cours de 90 minutes, le long-métrage ne fait que démontrer qu’il est incapable de nous surprendre. C’est plate et ennuyeux.


Réalisation : Brad Anderson

Scénario : Alan B. McElroy

Avec : Sam Worthington, Lily Rabe, Lucy Capri, Adjoa Andoh, Stephen Tobolowsky, Lauren Cochrane, Shane Dean

Fractured (2019)
0.5

Résumé

Parfait pour des êtres ayant la sensibilité cinématographique d’une ménagère.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :