Actionerd

Paradis du cinéma d'action

G.I. Joe: Retaliation (2013)

Résumé : Devant faire face à la menace Cobra, à des traîtres au sein du gouvernement et à la mort de la majorité de leurs hommes, les Joes doivent tenter de sauver le monde et leur existence…

Critique : 

Suite inutile mais supérieure au premier opus, ce nouveau Joe débarque dans nos bacs à DVD après une belle carrière au cinéma et ce malgré un retard d’un an pour ajouter des scènes avec Tatum. Inutile dirons-nous puisque sa présence est minime. D’abord, bonne nouvelle, tout le côté hi-tech avec les fausses armures d’Iron Man a disparu, malgré que cela soit resté pour les antagonistes, comme Firefly et son armée de mouches.

Puis il y a le scénario, plus solide que le premier, mais classique comme tout, très années 80 et qui m’a d’ailleurs rappelé un roman de mon adolescence dont l’histoire était plutôt semblable. Monté comme un jeu vidéo, il tente de combler le vide entre deux scènes d’action comme il le peut, même si c’est parfois de mauvais goût, comme lorsque Tatum et Johnson joue à un jeu vidéo où le gros moment de la scène est le fait que Tatum tourne sur lui-même avec le stick de la manette…

Ensuite, il a les fameuses scènes d’action. Si la majorité comme l’invasion de la base Pakistanaise sont tout simplement sublimes, les autres ne le sont tout simplement pas. Trop longues (Himalaya), inutile (L’introduction du film) ou trop simplement confuses (Le final), G.I. Joe 2 gâche sa propre marchandise. Prenons un exemple du final, sans spoiler bien sur. L’équipe est divisée en trois groupes : Willis, Johnson et les autres. Johnson y vit une escapade en véhicule militaire, le hic, c’est que ce qu’il vit semble tout simplement déconnecté du reste de la scène tant au décor de ses scènes avec celles des autres, autant que le décor de l’intérieur/extérieur du véhicule de Johnson.

Une chance que Willis est venu faire un coucou dans le long-métrage. Il est réellement le point fort du long-métrage, spécialement lors de ses scènes avec Adrianne Palicki où ils volent le show, littéralement. Que retenir du long-métrage?? Réponse : Qu’un pétard mouillé (G.I. Joe : Retaliation) vaut mieux qu’un pétard qui n’a pas de mèche et pas d’explosif (G.I. Joe.)

2/5


Directeur : Jon M. Chu

Scénariste : Rhett Reese, Paul Wernick

Acteur : Dwayne Johnson, Adrianne Palicki, D.J. Cotrona, Byung-hun Lee, Bruce Willis, Channing Tatum

G.I. Joe: Retaliation (2013)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
2.8

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :