Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Grand Piano (2013)

Résumé : Un pianiste (Elijah Wood, Lord of the Rings) remonte sur scène après cinq années d’absence. Sur scène, il est la cible d’un sniper (John Cusack, 2012) qui menace de le tuer s’il fait une seule fausse note…

Critique : 

Grand Piano est un film d’action, sans action et un film d’horreur, sans éléments horrifiques. C’est de cette façon que je perçois ce long-métrage qui est fort divertissant.

Axée sur le fait que si le pianiste joue une fausse note, lui et/ou sa femme meurent, l’histoire ne perd pas de détours et ne raconte que cet élément d’intrigue, le tout en temps réel ou presque, un peu comme la série télévisée 24 (Nous avons même le droit au split-screen, cher à la série télévisée.). Certes, d’autres personnes se font tuer au passage, mais la majorité du film consiste à une conversation, verbale ou écrite, entre Elijah Wood et John Cusack. Ce dernier n’étant physiquement présent que lors du combat final.

Dans les rôles principaux, les deux acteurs offrent de bonnes performances, malgré que Cusack est limité à une voix dans l’oreille de Wood. Il faut dire que la réalisation de Eugenio Mira (The Birthday) aide beaucoup les acteurs. Il est suffisamment compétent pour filmer le tout avec des plans larges et longs, ce qui est rare dans ce genre de film. La réalisation est sophistiquée, et elle est une des grandes raisons qui nous permet de rester planter devant son écran, à regarder pendant plus d’une heure, un homme jouer du piano.

Parlant de piano, il faut admettre que la musique de Grand Piano est exceptionnelle. Elle est captivante, enlevante par-moments et, même moi qui ne suis pas un fan de musique classique, j’ai apprécié être bordé par cette trame sonore. En toute honnêteté, les seuls grands défauts du long-métrage, sont les défauts qu’impose le choix artistique qu’est de transposer l’intrigue en un huis-clos, centré sur deux personnages.

Oui, il y a des baisses de rythme, oui, des fois des personnages tournent en rond, oui, d’autres fois l’intrigue devient prévisible, ce qui arrive principalement lorsque nous apprenons le véritable motif de Cusack. Mais ce sont des défauts qui restent acceptables.

Si vous êtes prêts à accepter le fait que Grand Piano se déroule presqu’exclusivement sur une scène, dans un face-à-face entre deux personnages seulement, ce film est pour vous. Sinon, passez votre tour….

3/5


Réalisation : Eugenio Mira

Scénario : Damien Chazelle

Acteur : Elijah Wood, John Cusack, Kerry Bishé, Tamsin Egerton, Allen Leech, Don McManus, Alex Winter, Dee Wallace

Grand Piano (2013)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.8

Summary

Doté d’un bon concept, Grand Piano parvient à maintenir le cap pendant 90 minutes, grâce à sa réalisation, à sa musique et au jeu d’acteurs de Wood et de Cusack.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :