Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Hitman’s Run (1999)

Résumé : Un tueur à gages sous le programme de protection des témoins doit reprendre du service lorsque son ancien employeur tente de s’approprier la liste des témoins du FBI.

Critique : 

Lorsque le réalisateur culte des années 80 (Commando, Class of 1984, Kickstarter, etc.), Mark L. Lester arriva dans les années 90, il sombra dans l’oubli. Aujourd’hui, sa filmographie se limite à un nanar aux 3 à 5 ans. Ici, dans Hitman’s Run, se trouve le dernier «grand succès» du réalisateur. Une sorte de «direct-to-DVD», avant que les DVD existent…

Ne cherchez pas le budget, tout a été mis dans les scènes d’action. Les dialogues sont proches du nanars, les écrans verts servant lors des déplacements en voiture datent de plusieurs années, la qualité du son et de l’image sont mauvaises. Pourtant, tout débute comme le film Commando, EXACTEMENT comme ce film. Le générique d’ouverture est composé du héro torse nu faisant des activités d’homme et s’amusant avec sa fille, puis, quelques minutes plus tard, il doit combattre les hommes qui tentent de kidnapper sa fille (à un détail près) et bien sur, Roberts aura un sidekick inutile et devra secourir sa famille des griffes du méchant.

Au rayon des mauvaises nouvelles, on peut noter la présence de Esteban Powell, une sorte de Aaron Paul (Breaking Bad) des pauvres qui est insupportable. Tant l’acteur et le personnage tombent dans le gouffre du sidekick que l’on aimerait mieux voir mourir quitte à le tuer nous-même. On peut aussi noter le fait que tout les personnages conduisent des Cadillac, ce qui donne des courses poursuites molles ou que l’on utilise la même voiture à quelques reprises. Aussi on peut noter le fait qu’ils n’ont pas eu suffisament d’argent pour les impacts de balles. 50% du temps nous avons des blessures gores (un peu) et l’autre 50%, il n’y a aucun impact.

Ce qui me rappelle d’ailleurs une scène où Roberts tire un homme trois balles, dont une au coeur. Ce dernier a trois gros impacts de balles et avance vers lui comme s’il était le Terminator. Roberts réplique alors en lui vidant son chargeur, tuant l’homme sans impacts de balles. Malgré la présence d’Eric Roberts (pour ce que cela peut signifier), le film est un peu un échec, comparable à toute la filmographie de Mark L. Lester depuis 1991, mais qui est tout de même regardable.

0.5/5


Directeur : Mark L. Lester

Scénariste : Eric Barker

Acteur : Eric Roberts, Farrah Forke, Esteban Powell, Robert Miano, Joe Viterelli, C. Thomas Howell

Hitman's Run (1999)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
1
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :