Actionerd

Paradis du cinéma d'action

The Hobbit: The Battle of the Five Armies (2014)

Résumé : Bilbo et sa compagnie sont obligés de s’engager dans une guerre contre une horde de combattants afin de protéger la montagne du dragon des mains d’une noirceur, qui est de plus en plus grandissante…

Critique : 

Enfin, nous avons fini avec la Terre du Millieu. Non pas que la saga Lord of the Rings était ennuyeuse, mais la trilogie The Hobbit était longue, vraiment longue… The Hobbit: The Battle of the Five Armies ne déroge malheureusement pas à la règle et est trop long. Dès la départ, le long-métrage débute avec la fin du deuxième volet. Cette séquence qui dure dix minutes, au-maximum, est magnifique et conclut avec brio le précédant film. Mais pourquoi avoir séparé la conclusion de Desolation of Smaug en deux?? C’est plutôt simple, parce qu’il ne se passe rien entre cette séquence et la fameuse bataille des cinq armées.

Pour nous divertir durant cette première heure de film, The Hobbit: The Battle of the Five Armies nous offre l’évasion de Gandalf (Ian McKellen, X-Men) et comporte des caméos de quelques personnages favoris de la série. Puisque ce film a beaucoup trop de personnages et qu’il a un léger problème à les utiliser de façon adéquate (Par-exemple : Sans spoiler, il y a le personnage principal du final, le Hobbit, qui disparaît du final, grâce à une prouesse scénaristique.), le reste du film se focalise ensuite sur quelques personnages seulement, les autres faisant office de figuration.

Un de ces personnages représente la pire chose qu’il pouvait arriver à ce long-métrage. Le servant du maire se transforme en un «running-gag» digne d’un film d‘Adam Sandler. Es-ce que le spectateur moyen a envie de voir Adam Sandler débarquer dans la Terre du Millieu?? La réponse est non et la raison pour laquelle ce film décide de focaliser une bonne partie de son temps (Le film dure près de 2H30.) est inconnue et incompréhensible. En attendant la bataille, la seule chose utile à se mettre sous la dent, c’est lutte des nains, des humains et des elfes (Dans cet ordre.) pour certains éléments du trésor, ce qui n’est franchement pas très intéressant, surtout de la façon que c’est amené ici (À cause des dialogues surtout.), mais au-moins, l’ennui n’est pas assez grand pour nous endormir…

Si le scénario de The Hobbit: The Battle of the Five Armies est son pire défaut, on peut se réjouir, puisque dès que la bataille commence, le long-métrage devient réellement intéressant. Peter Jackson est un grand réalisateur et après cinq épopées dans cet univers, il sait comment offrir une bataille excitante, même avec des effets par-ordinateur qui sont trop visibles et parfois même bâclés. Même, pour enchérir sur ce sujet, Jackson est au sommet de sa forme lorsque nous quittons les batailles des cinq armées pour se focaliser sur des combats, un peu plus individuels. À ce moment-là, ce film nous offre une des meilleures séquences d’action de l’année, avec une série de combats rapprochés mettant en scène Legolas (Orlando Bloom, Pirates of the Caribbean), Thorin (Richard Armitage, Captain America : The First Avenger), Kili (Aidan Turner, The Mortal Instruments : City of Bones), Tauriel (Evangeline Lilly, Lost) et un tas d’orcs.

Dans le rôle titre, Martin Freeman (Sherlock) est magnifique, même si le scénario du film l’abandonne un peu, reléguant son personnage au second plan. Le reste des acteurs offrent également des bonnes performances, même le scénario ne permet pas aux acteurs d’attendre leur plein potentiel. Également, il faut mentionner le travail d’Howard Shore, le compositeur de l’entièreté des six longs-métrages, qui nous bercent les oreilles avec une magnifique trame sonore. Même s’il n’y a pas de chansons qui ressortent de l’ensemble de part leur excellence, l’entièreté de son travail dans ce film représente un véritable concert, camouflé dans un long-métrage.

En conclusion, The Hobbit: The Battle of the Five Armies permet de bien conclure la saga. Même si la trilogie The Hobbit a étiré un peu trop le filon, elle a bien servi la cause de The Lord of the Rings en apportant quelques explications au background de la Terre du Millieu, en nous offrant quelques combats majestueux au passage. Et pour cela, nous devons remercier Peter Jackson d’être retourné dans cet univers pour une dernière fois…

4.25/5


Réalisation : Peter Jackson

Scénario : Peter Jackson, Fran Walsh, Philippa Boyens, Guillermo del Toro

Avec : Martin Freeman, Richard Armitage, Lee Pace, Benedict Cumberbatch, Ian McKellen, Christopher Lee, Luke Evans, Evangeline Lilly, Manu Bennett, Cate Blanchett, Orlando Bloom, Hugo Weaving, Stephen Fry, Billy Connolly

The Hobbit: The Battle of the Five Armies (2014)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.9

En conclusion

Malgré un défaut de script, ce long-métrage permet de bien conclure la saga du Hobbit et lier cette dernière avec The Lord of the Rings. Que pouvions-nous espérer de plus…

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :