Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Homefront (2013)

Résumé : Broker, un ancien policier sous couverture (Jason Statham), décide d’emménager en campagne afin de vivre paisiblement avec sa fille. Lorsque cette dernière se fait intimider à l’école, Gator (James Franco), le trafiquant de drogue local, découvre le passé du policier, ce qui force Broker à tout faire pour défendre sa vie et celle de sa fille.

Critique : 

Lorsque Sylvester Stallone s’occupe du scénario d’un long-métrage, c’est un gage d’une certaine habileté dans l’écriture. Après-tout, il a été nominé aux Oscars pour cette fonction par le passé. Lorsqu’il sort un vieux script, il le remanie à la mode de 2013 et l’offre à Jason Statham, cela nous donne Homefront.

L’introduction du film nous amène dans une sorte de remake de Sons of Anarchy avec Statham ayant une tête très chevelue. Lorsque le fils du motard sous surveillance est tué durant une descente policière, Statham n’a d’autre choix que d’aller se cacher en campagne. Ensuite, le film se dirige, comme un bon vieux film mettant en scène un homme de la ville débarquant en campagne reculée, où la majorité des personnages présentent sont des rednecks. Malgré-tout, le scénario parvient à étonner quelques fois, car même si le film reste dans la pure tradition des films d’action des années 80 et plus, il prend le temps d’élaborer ses personnages, même si ceux-ci sont peu importants dans l’intrigue, comme le petit garçon qui a intimidé la fille de Broker, dont on voit le personnage évoluer et dont on comprend (?) les motivations.

Dans le rôle titre Statham surprend dans un rôle sérieux et réaliste. Il parvient à démontrer qu’il n’est pas juste une sommité du cinéma d’action, mais aussi un bon acteur. Le reste du casting offre aussi de belles performance. Kate Bosworth est géniale en tant que junkie, Winona Ryder est trop peu présente et Izabela Vidovic est une jeune actrice prometteuse qui parvient à instaurer une véritable chimie avec StathamJames Franco est un choix étonnant pour le rôle du vilain. Malgré une bonne performance de l’acteur et l’introduction de Gator qui est plutôt réussie, ce dernier peine à s’élever comme étant un antagoniste de qualité.

À la réalisation Gary Fleder parvient à offrir de magnifiques plans de la région, les scènes d’action ont bien chorégraphiées même si Fleder a quelques soucis d’illisibilité dans le montage de ces dernières. De plus, le long-métrage aurait bénéficié de quelques minutes supplémentaires, surtout dans le post-final, afin de bien laisser le temps aux personnages/spectateurs de digérer le combat final, au lieu de finir abruptement. De toute façon, Homefront reste un bon divertissement, parmi les meilleurs de Statham et de Stallone, en tout cas, pour ces dernières années…

3.75/5


Directeur : Gary Fleder

Scénariste : Sylvester Stallone

Acteur : Jason Statham, James franco, Winona Ryder, Kate Bosworth

  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.7

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :