Intensive Care (2018)

Résumé : Trois criminels incompétents tentent de cambrioler la maison d’une femme âgée mourante, mais son infirmière s’avère être bien plus ennuyeuse que prévu.
Critique : 
Après avoir conquis plusieurs pays, ainsi que les États-Unis, Intensive Care débarque au Canada avec une sortie en DVD à temps pour être le tout premier film de 2019 à débarquer sur le site. Jusqu’ici, le long-métrage a connu un accueil assez froid pour ce qui est le premier effort cinématographique de Jared Bentley, un artisan ayant participé aux effets spéciaux d’Army of Darkness.
Le tout débute alors qu’une soldate d’élite prend sa retraite pour devenir infirmière. Quelques années plus tard, elle s’occupe d’une vieille dame mourante jusqu’au jour où son petit-fils débarque chez elle avec l’intention de lui demander de l’argent. Devant un refus, il se retrouve à devoir assister deux criminels qui infiltrent la demeure afin de toucher au magot. Hélas pour les trois larcins, l’infirmière est prête à tout pour protéger l’ainée ainsi que la montagne de billets verts…
Intensive Care est un film à petit budget qui tente par tous les moyens d’offrir un film d’action. Dans le monde des films indépendants, nous avons ici ce qui est possiblement dans le fond du baril. Ce n’est pas une critique, mais un constat de la source probable de complaintes des spectateurs. Car, dans les faits, Intensive Care fait un excellent boulot pour créer un film d’action intéressant pendant près de 80 minutes.
L’histoire est si simple qu’elle peut tenir sur un essuie-tout. Mis à part des rebondissements de fin de parcours, Intensive Care se contente de suivre la base de toute invasion à domicile cinématographique, tout en sachant lorsqu’il doit conclure pour ne pas ennuyer. La presque totalité du divertissement se concentre sur quatre personnages seulement. Une héroïne relativement classique, comme il est possible de voir dans n’importe quel film d’action. Une héroïne qui doit affronter un trio ayant des résistances physiques et une intelligence comparable aux célèbres Marv et Harry de la saga Home Alone.
Une saga qui a grandement inspiré les scénaristes qui ont concocté plusieurs pièges et moments humoristiques; incluant la meilleure utilisation d’un mannequin médical au grand écran depuis des lustres. Ces situations permettent à Jared Bentley d’être créatif. Malgré une approche sans surprises, le cinéaste est capable de créer des séquences d’action totalement lisible, avec de bons angles et un rythme parfait. Une seule complainte existe envers l’homme qui trouve ici sa première réalisation de long-métrage. Il y a trop de scènes d’action. Cela peut sembler étrange de dire cela à voix haute, mais regarder les mêmes personnages se lancer des poings à la figure, encore et encore, devient lassant et frustrant. Surtout que notre infirmière pouvait, sans le moindre doute, arrêter les criminels avec ses mains nues après cinq minutes seulement. Avoir quelques larcins supplémentaires aurait facilement pu régler le problème…
Mais, même si elle n’a pas suffisamment de bandits à tabasser, Tara Macken défonce l’écran. Après une carrière à jouer la cascadeuse dans les plus grandes productions hollywoodiennes, Macken obtient sa première véritable chance devant la caméra, depuis un bref passage dans la série Sons of Anarchy. De loin supérieure aux hommes d’Intensive Care, l’actrice est solide; elle parvient à prouver qu’elle est capable de tenir un film sur ses épaules. Et elle assure parfaitement durant les scènes d’action, face à des hommes qui ont deux fois sa taille et son poids.
Intensive Care sera vite oublié d’ici la fin de 2019, mais le long-métrage offre un divertissement sans prise de tête. Enfin, si le fait de voir une actrice tabasser continuellement les trois mêmes imbéciles qui menacent la vie de son personnage.


Réalisation : Jared Bentley
Scénario : Jared Bentley, Darrin Scane, Eric Storlie
Avec : Tara Macken, Jai Rodriguez, Kevin Sizemore, Jose Rosete, Leslie Easterbrook

Intensive Care (2018)
3

Résumé

Une infirmière parfaite au milieu d’un ensemble simple d’esprit et bien court…

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire