Man of Tai Chi (2013)

Résumé : Un courrier ayant besoin d’argent, participe à un tournoi d’arts martiaux afin de rendre le Tai Chi populaire et ainsi aider la sauvegarde de son monastère. Lorsqu’un riche homme d’affaires, témoin de ses combats, lui offre de l’argent en échange de sa participation dans des bagarres illégales, il est tenté d’accepter…

Critique : 

Première réalisation de Keanu Reeves, Man of Tai Chi permet au réalisateur / acteur de retrouver son cascadeur de la trilogie Matrix, Tiger Hu Chen. Ensemble, ils nous pondent un film d’arts martiaux qui a le style du cinéma américain et l’âme du cinéma asiatique. Aidé par quelques autres collègues de la trilogie Matrix, Reeves opte ici pour un style léché, soignant l’image et la coloration, un peu comme Sam Mendes dans Skyfall ou Nicolas Winding Refn dans Only God Forgives.

Aidé par le scénario, Reeves nous sort un film qui sort du commun en plusieurs façons. D’abord, pour un film d’arts martiaux, j’ai trouvé intéressant que l’on nous présente deux trames narratives de combat. C’est-à-dire que l’on suit la corruption du personnage de Hu Chen par les combats que Reeves lui force à effectuer, tout en suivant, de façon parallèle, l’ascension de Hu Chen dans un tournoi d’arts martiaux. Ce dernier prend peut-être un peu trop d’espace, si l’on prend pour acquis que les personnages ne sont peu ou pas développés.

Aussi, Reeves nous octroit d’un méchant atypique. Non, il ne va pas kidnapper la petite amie ou un proche du héros ou s’en prendre aux proches du héros comme le ferait un méchant habituel dans un fil de série B. Il utilise que l’appât du gain pour corrompre le personnage principal. Par-ailleurs, Reeves est génial en temps qu’antagoniste, même regarder son visage durant le combat final fut un réel plaisir.

Parlant du combat final, alors que je comptemplais les deux combattants, j’ai remarqué que le maitre de Tiger était corpulant, chauve et habitait un lieu délabré tandis que Keanu Reeves était là, avec son habit noir, ça m’a fait penser à Star Wars. D’ailleurs, il y a un élément qui m’a renforcé ce sentiment, présent dans ce combat et auparavant dans le film. Il arrive que des personnages utilisent le côté lumieux de la «force» projetter leur adversaire. C’est d’autant plus étrange que sa présence est aux antipodes du réalisme et du message qui est véhiculé par le long-métrage  et que c’est exécuté à la manière d’un kaméhaméha de Dragon Ball. Et c’est ce qui nous rappelle que ce film n’est qu’un autre film d’arts martiaux sorti en DVD…


Directeur : Keanu Reeves

Scénariste : Michael G. Cooney

Acteur : Keanu Reeves, Tiger Chen, Karen Mok, Simon Yam,, Iko Uwais

A propos de Michaël Michaud 369 Articles
Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.