Next Gen (2018)

Résumé : Une amitié avec un robot ultra-secret transforme la vie d’une fille solitaire en une aventure palpitante alors qu’elle s’attaque à des brutes, à des robots maléfiques et à un fou intrigant.

Critique : 

Netflix continue à pousser de nouvelles frontières cinématographiques. Ce vendredi, en plus de poursuivre l’histoire d’Iron Fist, la plateforme tente de rivaliser avec Pixar et Dreamworks, avec une superproduction animée nommée Next Gen. Visiblement conçu pour un public jeune, Next Gen commet l’étrange choix de cibler un public adolescent, voire même adulte. Si le long-métrage n’est pas parfait, il reste que ce risque semble avoir porté fruit dans le cas présent…

Mai vit une vie assez difficile. Elle est brutalisée par des collègues de classe et leur robot et sa mère passe plus de temps avec son robot de compagnie qu’avec elle; et ce depuis le départ soudain du père de Mai. Après que les deux femmes aient assisté à une présentation concernant un nouveau robot domestique par Justin Pin, Mai tombera, par inadvertance, sur 7723, un prototype de robot dont l’intelligence artificielle est conçue pour apprendre des humains. Néanmoins, Mai ne se doute pas qu’une arme de destruction massive se cache dans son robot…

L’histoire de Next Gen n’a rien d’original. Le scénario est une lettre d’amour au cinéma de science-fiction. La structure est un montage presque parfait de I, Robot et de Terminator 2: Judgment Day avec plusieurs références un bon nombre de classiques comme Godzilla ou Blade Runner. Le montage est si évidant que Next Gen arrache des pages entières de ses deux sources d’inspiration principales pour les adapter; comme la course poursuite impliquant Will Smith et une armée de robots sur l’autoroute qui est reprise dans son entièreté. Le manque d’originalité du long-métrage n’est pas si problématique que cela dans la mesure où le divertissement exécute à perfection sa prémisse.

Dès les premiers instants, Mai devient un personnage attachant. Sa relation avec 7723 est plausible et crédible alors que la gamine réagit de la même façon qu’une enfant. Du moins, de la façon qu’aurait une petite Mai dans un futur où une compagnie à la Apple dirige tous les aspects de la vie humaine avec une panoplie de robots ménagers. Mais Next Gen ne cherche pas à explorer ce futur, mais plutôt à raconter l’histoire de deux êtres radicalement opposés qui se lieront d’amitié.

Le personnage de 7723 rend cette amitié incroyable. Pour compliquer la vie du robot, le divertissement nous introduit dès les premiers instants à une limitation physique qui force le robot à effacer les souvenirs de son existence pour ne pas perdre totalement la mémoire. Un enjeu qui pimente la relation entre les deux personnages et qui affecte grandement le dénouement du récit. Cela aide également Next Gen de nous présenter dès le départ l’identité de l’antagoniste, Justin Pin. Vilain dans une mentalité digne de Steve Jobs, Pin est l’un des meilleurs méchants de 2018, en étant terrifiant dès les premiers instants, jusque dans un final rempli en surprises.

Sur le plan technique, Next Gen est très joli, avec une animation qui varie en qualité. Parfois, cette dernière peut sembler être un brin fauchée, mais, plus souvent qu’autrement, le divertissement nous éblouit avec des images sensationnelles. Next Gen est également riche en action. Malgré un deuxième tiers lent qui traîne en longueurs, Next Gen n’a pas peur d’offrir des séquences musclées et brutales. Et le dernier tiers n’est qu’une excuse pour offrir un moment épique à la sauce Marvel, qui devrait plaire à toute la famille.

Au niveau vocal, Next Gen comprend une distribution assez intéressante. Charlyne Yi (House MD) et John Krasinski (Jack Ryan) sont un duo épatant, avec une véritable chimie entre les deux acteurs. Michael Peña (Ant-Man) est la carte cachée de Next Gen, dans le rôle de Momo. L’acteur reprend essentiellement son rôle comique dans les productions Marvel, mais avec un aspect vulgaire totalement hilarant. Pour sa part, Jason Sudekis (The Hangover) est efficace dans les rôles de Justin Pin et son garde du corps, Ares. David Cross (Arrested Development), Constance Wu (Crazy Rich Asians) et Kiana Ledé (Scream) complètent la distribution du divertissement.

Malgré son manque d’originalité, Next Gen mise sur l’émotion et la grandeur de ses personnages pour offrir un divertissement spectaculaire et explosif. Le film ne se classera pas parmi les meilleurs de 2018, mais il propose plusieurs séquences qui marquent définitivement le paysage cinématographique de Netflix.


Réalisation : Kevin R. Adams, Joe Ksander

Scénario : Kevin R. Adams, Joe Ksander, Wang Nima, Ryan W. Smith

Avec : Charlyne Yi, John Krasinski, Jason Sudeikis, Michael Peña, David Cross, Constance Wu, Kiana Ledé

A propos de Michaël Michaud 570 Articles
Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.