Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Sabotage (2014)

Résumé : Un groupe de policiers d’élite volent 10 millions de dollars à des membres du cartel. Lorsque les millions disparaissent et que les membres de l’unité se font tués un par un course contre la montre s’installe afin de retrouver l’argent.

Critique : 

Lorsqu’Arnold Schwarzenegger tente de s’attaquer à un film d’action réaliste, ce qu’il fait avec Sabotage, tout part en vrille. Essentiellement, le film tente d’être réaliste et non-réaliste, ou «Over the Top» si vous préférez, en même temps (Exemple, lorsqu’un des personnages est cloué à un plafond). Si certains films parviennent à mélanger les genres avec un certain succès, ce n’est pas le cas ici. Le texte, écrit par David Ayer (End of the Watch) et par Skip Woods (X-Men Origins : Wolverine) progresse lentement, avec des bonnes scènes d’action ici et là, ce qui théoriquement devrait nous suffire, sauf que le film s’entête à pondre des moments WTF.

Après-tout, juste la mention de Woods au générique (L »homme qui a ruiné Wolverine, Die Hard, Hitman.) devrait être un signal d’alarme, pour nous dire : «Le script craint!!!». L’histoire, à la base, est bonne et divertissante, mais aux cinq minutes, un événement arrive et nous sert une incohérence. Une enquête interne qui disparaît, sans aucune raison (en excluant la volonté des scénaristes de faire disparaître cet élément de l’intrigue), le fait quelqu’un a été capable de compter précisément le montant d’argent volé à partir des débris causés par une grenade ou des gens qui organisent une fête avec une danseuse nue puisqu’un personnage est mort. Ce sont des exemples, sans spoiler bien sûr. Au diable le scénario direz-vous, c’est un divertissement pop-corn, sauf que ce n’est pas vrai. Transformers 4 était un divertissement pop-corn, Sabotage est un bon thriller réaliste qui tente d’être un divertissement pop-corn en incluant un tas de revirements scénaristiques qui sont pour la plupart manqués.

À la réalisation, Ayer fait un bon travail dans les circonstances, même si il se met un peu les pieds dans les plats lorsqu’il tente de donner un style  son travail, comme qu’il tente un flashback en temps réel. Mais, je dois admettre que lors de la poursuite en voiture, j’ai ressenti un brin de la magie du film Drive ou de Bullitt. Pour leur part, les acteurs font un bon travail, surtout si l’on considère qu’à l’exception de Schwarzenegger, aucun des personnages n’est réellement travaillé. Certains frôlent même le caméo, tellement que leur temps à l’écran est rare.

Au final, Sabotage est un film sympathique, mais qui a trop de défauts pour que l’on puisse réellement profiter de l’expérience. Mais bon, nous pouvons toujours nous contenter des bonnes scènes d’action et de la présence de Schwarzenegger dans le rôle titre, ce qui fait que nous pouvons  recommander Sabotage au public majeur et averti seulement…

4/5


Directeur : David Ayer

Scénariste : Skip Woods, David Ayer

Acteur : Arnold Schwarzenegger, Olivia Williams, Sam Worthington, Joe Manganiello, Terrence Howard, Josh Holloway, Mireille Wnos, Harold Perrineau, Max Martini

Sabotage (2014)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
2.9

Summary

Sabotage aurait pu être un grand film de la filmographie de Schwarzenegger, mais il ne fera pas partie des classiques de la filmographie de l’acteur. Sans être un ratage, il reste que Sabotage est un bon divertissement sans plus…

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :