Shazam! (2019)

Résumé : Nous avons tous un super-héros en nous, il faut juste un peu de magie pour le faire sortir. Dans le cas de Billy Batson, en criant un mot – SHAZAM. –  peut devenir le super-héros adulte nommé Shazam.
Critique : 
Maintenant que Warner Brothers a repris des forces avec Aquaman, il nous lance à la figure une nouvelle adaptation d’un héros de DC Comics. Shazam! tente de renouer avec le côté enfantin et humoristique de son média d’origine, un aspect qui était absent des autres adaptations du média par le studio. Le divertissement fait présentement fureur au box-office, un succès qu’il mérite amplement.
Abandonné durant son enfance, Billy Batson est un fauteur de troubles qui tente de retrouver sa mère biologique tout en évidant les familles d’accueil. Un jour, il est envoyé dans une famille comprenant plusieurs enfants d’accueil, dont Freddy, un gamin handicapé. Lorsqu’il protège Freddy de quelques brutes, Billy se fait remarquer par un magicien à la recherche d’un champion pour reprendre ses pouvoirs. Acceptant la responsabilité, Billy se transformera en un être nommé Shazam; un être qui attira l’attention d’un mystérieux Dr. Sivana.
Dès les premières bandes-annonces, nous pouvions sentir que Shazam! allait tenter de toucher un public plus jeune, généralement absent des adaptations de DC Comics. Un objectif qu’il réussit très rapidement. Il se dégage une joie de vivre du divertissement qui se veut être une nouvelle version de Big avec Tom Hawks, mais avec un plus grand budget et un personnage portant une cape.
Le coeur de l’histoire se retrouve dans la dynamique des personnages principaux et du méchant. Sans vouloir dévoiler les miettes, le tout se concentre sur la notion de famille, qu’elle soit adoptive ou non. Un message d’où provient toute la force du divertissement. Le but ici n’est pas nécessairement de sauver le monde. Cette nuance se ressent dans le nombre plus faible de séquences d’action, mais également dans le rythme du long-métrage qui est plus lent que l’on pourrait supposer. Ceci étant dit, le plaisir de visionner Shazam! n’est aucunement affecté.
Il est étrange que certains moments viennent briser cette formule bien rodée. L’ensemble de l’oeuvre a un mécanisme parfait. L’écriture nous permet de rire et d’être émotionnellement attachés à des personnages dont la chimie n’est pas à douter. Mais, Shazam! prend quelques sérieux virages douteux, comme en introduisant des monstres sortis d’un film d’horreur. Leur arrivée est surtout étrange. On la ressent presque comme une tentative désespérée pour plaire à un public adulte, alors que Shazam! décide de trahir son public enfantin. Surtout que les créatures ne sont pas si intéressantes que cela…
Avec un budget deux fois plus petit que la majorité des adaptations de DC Comics, Shazam! permet à David F. Sandberg (Annabelle: Creation) de réussir son entrée dans le monde des superhéros. Avec visiblement plus de liberté que ses prédécesseurs, on sent que le cinéaste prend des risques et ose certaines choses. Cela ne fonctionne pas toujours, notamment lorsqu’il retourne à ses origines horrifiques. Mais la sobriété de sa réalisation fait de Shazam! un long-métrage très intéressant à regarder, et possible celui qui vieillira le mieux dans cet univers cinématographique de DC Comics.
Sinon, il est impossible de se quitter sans parler de l’autre force de Shazam!. Sa distribution est splendide. Les acteurs ont tous une excellente chimie et d’excellentes performances. Surtout Zachary Levi (Chuck) dont la présence s’accorde parfaitement avec l’humour du film. Et l’acteur est parfait dans son costume rougeâtre. Et face à lui, Mark Strong (Kick-Ass) continue à être un choix fiable pour offrir un antagoniste de qualité, lui qui semble se spécialiser dans ce domaine depuis quelques années. Seule déception à noter, la présence d’un certain personnage sans son interprète habituel dans le dernier tiers de Shazam!.
Shazam! est un film sympathique. Il est rempli de rires et de moments émotionnels en osant aller dans certaines zones jamais explorées jusqu’ici. On a déjà hâte à une éventuelle suite.


Réalisation : David F. Sandberg
Scénario : Henry Gayden, Darren Lemke
Avec : Zachary Levi, Mark Strong, Asher Angel, Jack Dylan Grazer, Djimon Hounsou, Faithe Herman, Grace Fulton, Ian Chen, Jovan Armand

Shazam! (2019)
3.7

Résumé

Shazam! est un autre chapitre solide pour l’univers de DC Comics.

Laisser un commentaire