Actionerd

Paradis du cinéma d'action

THe Fast and the Furious (2001)

Résumé : Un gang terrorise les camionneurs de Los Angeles en braquant leurs camions, alors que ces derniers roulent sur l’autoroute. La police soupçonne un criminel adepte de courses de rue, Dominic Torreto (Vin Diesel, XXX), d’être l’homme derrière ces attaques. Pour en avoir le cœur net, le FBI envoie un jeune policier (Paul Walker, The Skulls) pour infiltrer le groupe…

Critique : 

Empruntant une trame narrative semblable à Point Break, le film de Rob Cohen (XXX), vient les bouchées doubles pour nous faire entrer, dans un monde, qui était à cette époque, peu connu, les courses de rue. Alors, que cela aurait pu facilement devenir un Need for Speed, version ciné, les scénaristes ont eu la brillante idée d’inclure une intrigue principale, qui à défaut d’être originale et palpitante, a le mérite d’être divertissante.

Au menu, des courses de rue, un pseudo-triangle amoureux inutile, des filles en petite tenue, des bandits asiatiques et l’éternelle dualité du héros face aux criminels. Pour ce qui est des courses de voitures, Cohen n’hésite pas à nous en mettre plein la vue, et surtout, même si ces dernières sont invraisemblables et présentent quelques faux-raccords amusants, il parvient à garder un certain réalisme grâce à un léger coté minimaliste, étant grandement aidé par le faible budget relatif du long-métrage, en comparaison aux autres opus de la saga. Par-contre, niveau bolide, il y a un énorme problème, qui vient gâcher un peu le tout et qui est surtout présent lors de la première course, le CGI qui devient trop présent, à la limite du ridicule, que ce soit pour simuler une lutte serrée ou pour simuler l’effet de la nitro sur la voiture.

Sinon, Cohen dose habilement le rythme de son film, en n’y mettant aucun temps mort, et dirige avec brio ses acteurs, qui pour la plupart, étaient des inconnus à cette époque. Paul Walker, qui avait déjà côtoyé Cohen lors d’une précédente collaboration, interprète correctement son personnage, leur donnant le côté «surfeur blondinet de la Californie» approprié. Son vis-à-vis, Vin Diesel, incarne avec vigueur un être rempli de colère et de tristesse, ayant été marqué par le passé. Sinon, il faut noter, que bien que sous-représentée, la gent féminine est mise de l’avant grâce à deux rôles cruciaux, celle de la sœur de Torreto et sa compagne.

Cette dernière, jouée par Michelle Rodriguez (Avatar), est une des raisons d’être de Torreto, mais est, malheureusement, un véritable stéréotype ambulant. En effet, prenons tous les clichés du «garçon manqué», sauf un (Elle n’est pas lesbienne, quoi qu’elle miaule après des filles…), et vous aurez ce personnage…


Réalisation : Rob Cohen

Scénario : Gary Scott Thompson, Erik Bergquist, David Ayer

Avec : Paul Walker, Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Rick Yune

Fast and the Furious (The) (2001)
3.6
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :