Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Hunger Games: Catching Fire (The) (2013)

Résumé : Alors que les festivités en préparation du 75e Hunger Games battent leur plein, le président Snow découvre que Katniss ne peut être contrôlée et doit faire face à des rébellions de plus en plus grandissantes. Pour tenter de calmer le jeu, il organise une nouvelle édition des Hunger Games, uniquement composée d’anciens vainqueurs du tournoi…

Critique : 

Deuxième volet de la trilogie devenue une quadrilogie, ce Hunger Games a une structure semblable au premier, mais avec un réalisateur différent et en ajoutant quelques acteurs de renom. Youpi, dirons-nous, car ils ont sus garder les qualités du premier opus en corrigeant les défauts. Car oui, nous avons ici un réalisateur qui sait comment filmer une scène d’action. À une époque où les réalisateurs avec une caméra branlante dite de Parkinson, cela fait énormément de bien d’avoir un réalisateur qui filme avec des caméras fixes ou quasi-fixes.

La première moitié, la partie forte du long-métrage, nous permet de découvrir avec une certaine profondeur la vie de tout les jours dans les districts, tout en étant agrémenté par la tournée annuelle des districts par les vainqueurs de l’année précédente. Aussi, on assiste au choc post-traumatique de Katniss qui a des difficultés à gérer les meurtres qu’elle a commis lors des précédents jeux et à gérer son pseudo-triangle amoureux face au Président Snow et au reste de la population. Puis, lorsqu’arrive la seconde moitié, les jeux commencent et le film commence à perdre en qualité.

Sans être horrible, j’ai trouvé cette partie un peu ennuyante, surtout par-rapport au premier opus. La raison est peut-être que Katniss avait moins d’alliés dans le premier, mais aucun des antagonistes ne m’ont semblé bien méchants, ni même une menace pour Katniss. À la place, ces jeux mettent l’emphase sur l’arène, plus meurtrière et remplie de pièges. Le hic, c’est qu’aucun des pièges, à part les singes, n’apporte un réel divertissement. Au-moins, en plus d’une meilleure réalisation, nous avons un meilleur CGI en comparaison aux chiens sauvages du précédant opus. Et, arrive la fin, l’après Hunger Games, qui est horrible. Sans spoiler, et malgré que cela suit le roman, la finale fait office de coït interrompu. Une scène, d’une durée maximale d’1min30, et puis, c’est fini. Le générique de fin part aussi tôt, laissant aucun moment au spectateur à digérer les jeux ou à se préparer à la venue du générique. Voilà une façon de mal-finir un film, qui dans l’ensemble, est inférieur à son aîné…

4.25/5


Directeur : Francis Lawrence

Scénariste : Simon Beaufoy, Michael Arndt

Acteur : Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Woody Harrelson, Elisabeth Banks, Philip Seymour Hoffman, Donald Sutherland

The Hunger Games: Catching Fire (2013)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.7
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :