The Marine 3 : Homefront (2013)

Résumé : Un marine (Mike ‘The Miz’ Mizanin) prenant un congé dans sa ville natale, doit gérer l’enlèvement  de sa soeur par une milice radicale qui se cache dans son patelin.

Critique : 

Troisième volet de la franchise The Marine, The Marine 3 : Homefront est un autre pas de géant pour cette série de films. En effet, il aura fallu trois essais pour être capable de produire un bon divertissement.

Il faut dire que j’ai eu peur au départ que The Marine 3 ne soit qu’un autre navet, après-tout le long-métrage commence avec un horrible placement de produits envers l’armée américaine (Avec des images d’archives et le drapeau américain…). Mais, après un mauvais départ, le film reprend du poil de la bête .

Cette fois-ci, nous avons Mike ‘The Miz’ Mizanin dans le rôle titre et, vu qu’il sera le seul acteur à reprendre son rôle (Dans The Marine 4 qui doit sortir en 2015.), nous pouvons reconnaître le succès de sa prestation. Pour un premier passage au cinéma, disons que pour un lutteur de la WWE au grand écran, on a déjà vu pire, et ce plus souvent qu’autrement. Le reste du casting est composé de plusieurs figures méconnues du public, mais pas par le cinéphile aimant des productions tournées à Vancouver. Il faut tout de même souligner la présence de Neal McDonough (Minority Report), un acteur qui est toujours excellent en méchant de service et la jolie Ashley Bell (The Last Exorcism) en «demoiselle» en détresse.

L’histoire du film reprend quelques thématiques de 2013 (Comme la «révolte» du 99% envers le 1%) pour en faire un univers relativement plausible et cohérent. Et si on exclut l’introduction payée par les marines américains, le long-métrage ne semble pas être limité par son faible budget, à l’exception d’un horrible détour de mi-parcours. À ce moment-là, les scénaristes ont dû se rendre compte qu’ils devaient atteindre 90 minutes de pellicule. Pour ce faire, ils ont rajouté, de façon presque aléatoire, une opération du FBI, sans que cela ne soit intégré au propos du film et sans que cela ne soit utile à l’intrigue. De plus ce moment permet à Scott Wiper (The Condemned) de tester une nouvelle technique de réalisation en plaçant des caméras sur les armes et les casques des policiers, créant un effet nauséeux.

Mais, en excluant cet aspect, la réalisation de Wiper est tout ce qu’il y a de plus basique, sans effets, sans artifices. Le réalisateur tente certes de nous proposer un peu de son émotion avec des transitions entre des scènes fort hideuses, un événement qui arrive trop souvent à mon goût. Même s’il n’est pas sans fautes, The Marine 3 reste un bon film d’action, au-dessus de la moyenne des films de ce genre sortant directement en DVD semaines après semaines. Certes, il faut garder l’esprit ouvert pour pardonner les défauts de réalisation et de scénario, mais qu’importe, c’est le meilleur divertissement qu’a offert cette franchise à son public.

3.5/5


Réalisation : Scott Wiper

Scénario : Scott Wiper, Declan O’Brien

Acteurs : Mike ‘The Miz’ Mizanin, Neal McDonough, Ashley Bell, Camille Sullivan, Michael Eklund, Jeffrey Ballard, Darren Shahlavi, Jared Keeso, Ben Cotton, Steve Bacic, Sean Tyson

The Marine 3: Homefront (2013)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3

En conclusion

Film d’action sans prétention, The Marine 3 : Homefront est sympathique, malgré quelques défauts. Je vous recommande d’y jeter un coup d’œil. Qui sait, vous pourriez être surpris…

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire