The Titan (2018)

Avec The Titan, Sam Worthington est coincé dans un film que nous n’avons pas eu de plaisir à critiquer…

CritiqueEn vedette

Écrit par

Résumé : Rick Janssen, un pilote de l’armée de l’air, participe à une expérience militaire visant à créer un humain capable de résister à l’environnement de Titan, une lune de Saturne, sans se douter des dangers pour sa vie, celle de sa famille et pour l’humanité toute entière.

Critique :

Imaginons que vous voulez refaire The Fly, le classique de 1986 de David Cronenberg, en un court métrage d’une vingtaine de minutes. Imaginons ensuite que vous décidez d’étirer votre scénario pour créer un long-métrage de 90 minutes. Le résultat que vous obtiendrez est assez simple : c’est The Titan, le dernier « film d’action » de Netflix qui est sorti vendredi dernier sur la plateforme.

Avec Sam Worthington dans le rôle du titan, le film prend tout simplement trop de temps à introduire sa prémisse de base. Pendant la première heure nous voyons les personnages attendre que le héros se transforme en monstre et regarder les nouvelles capacités du personnage avant que ce dernier ne change physiquement. La famille principale n’a rien de particulièrement intéressant et ne fait rien durant ce laps de temps. Le monde est supposément sur le bord du désastre écologique, mais on ne nous le montre pas. The Titan ne fait que mettre en image des scènes sans créer une intrigue intéressante.

Dans son ensemble, nous pourrions presque dire que cela est la raison qui fait de The Titan un mauvais film. Le long-métrage a une bonne prémisse qu’il n’explore jamais. À aucun moment nous ne touchons les enjeux éthiques ou moraux de cette expérience ou les raisons qui ont poussé les gouvernements de ce monde à vouloir créer des titans pour peupler Titan, la lune de Saturne. Pour des motifs semblables, nous sommes incapables de sentir de l’empathie pour le personnage principal, qui est la majorité du temps sourd ou muet, ou pour les autres candidats de cette expérience militaire dont les rôles se résument à du mobilier de figuration.

Le scénario semble se contenter de chroniquer la procédure médicale et les opérations touchant le pauvre soldat et cela semble lui être suffisant. Pour la dernière demi-heure, The Titan arrive enfin à sa prémisse de base. Le film devient alors un film d’action horrifique un brin prévisible. Un peu tard dirons-nous, mais The Titan offre enfin quelques bonnes scènes qui méritent d’être vues… Les dernières secondes montrent une ouverture épique pour une éventuelle suite. Mais puisque The Titan est une perte de temps, il est fort à parier que The Titan est le seul et unique membre de cet univers futuriste.

Si The Titan est, dans son ensemble, un film de « merde », ce n’est pas à cause de son réalisateur. Le cinéaste allemand Lennart Ruff est assez impressionnant pour son tout premier long-métrage en carrière. L’homme est destiné à éventuellement être un bon réalisateur hollywoodien. Mais en attendant, il est muselé par un scénario qui ne l’empêche pas de créer des plans de caméra intéressants et des scènes d’action potables. Comme d’autres éléments techniques positifs, nous pouvons noter la direction photographique superbe qui met de l’emphase sur la nature espagnole, ainsi que la trame musicale très soignée de Fil Eisler (Empire).

Interprétant le personnage principal, Sam Worthington (Avatar) est assez mauvais et fade, mais, tenant compte du scénario entre ses mains, il lui est presque impossible de faire mieux. Même chose pour Tom Wilkinson (Batman Begins) dont la présence se résume à une vacance estivale aux frais de la production. Seule Taylor Schilling (Orange in the New Black) apporte un peu de sérieux, mais ses présences sont peu remarquables. Agyness Deyn (Clash of the Titans), Nathalie Emmanuel (The Fate of the Furious) et Corey Johnson (Captain Phillips) ont également des petits rôles dans cette production.

La première heure de The Titan est un véritable échec qui nous plonge constamment dans l’ennui. Par la suite, le film de Ruff se reprend et propose enfin quelque chose de potable. Il n’y a rien de très original ou de très spectaculaire. Grâce à ces quelques moments, le visionnement de The Titan n’est pas une expérience inutile. C’est seulement une expérience pénible et quelconque…


Réalisation : Lennart Ruff

Scénario : Max Hurwitz, Arash Amel

Avec :  Sam Worthington, Taylor Schilling, Tom Wilkinson, Agyness Deyn, Nathalie Emmanuel, Noah Jupe, Corey Johnson

Laisser un commentaire