Actionerd

Paradis du cinéma d'action

The War of Loong (2017)

Résumé : Un général à la retraite tente de repousser une invasion française avec l’aide de sa famille et d’une armée de paysans.

Critique : 

Succès mineur en Chine, The War of Loong a récemment apparu des années plus tard en Amérique. S’inspirant de fats réels, le long-métrage se concentre sur une bataille importante de la guerre entre la France et la Chine, alors que les Français ont tenté d’envahir la Chine après quelques succès dans leur campagne en Asie. Des décennies plus tard, l’héritage de ce conflit se fait sentir dans le long-métrage qui suit.

Lors de la guerre d’invasion des Français contre la Chine en 1885, Feng Zicai, un général déchu âgé de 70 ans, et ses deux fils se sont portés volontaires pour rejoindre la bataille. La guerre sera profondément coûteuse parce que les soldats français possédaient un équipement, des ressources et des armes beaucoup plus avancées. Le Zicai a parfaitement analysé la situation et il mène au combat, d’anciens soldats, des paysans, des membres de sa famille… Ainsi que son propre cercueil…

The War of Loong mérite votre attention pour la simple raison que le long-métrage est produit par Jackie Chan (Police Story). La légende chinoise a vu quelque chose dans cette épopée qui méritait d’être vu et il a fortement contribué pour nous apporter cette bataille. Il n’est pas réellement physiquement dans le film, c’est dommage, mais Jackie Chan y est spirituellement présent. Il contribue même vocalement à la trame sonore de The War of Loong.

Sérieusement, parlons un peu du long-métrage. The War of Loong souffre de ses ambitions. Au centre de son histoire, on sent le désir de proposer une réflexion sur la modernité de l’Asie à une époque pas si lointaine. Pour être plus clair, The War of Loong tente d’être à la Chine ce que fut The Last Samurai pour Hollywood. Le divertissement chinois est incapable d’atteindre la qualité cinématographique du projet de Tom Cruise, même s’il lui pique essentiellement la majorité de son histoire à la virgule près. L’oeuvre manque de moyens financiers et son discours patriotique est un peu trop extrémiste. La conclusion du film se résume à une carte de la Chine dont les frontières brûlent d’une passion ardente…

Il faut dire que dès les premiers instants, nous avons presque peur. On débute par le passage d’une rivière infestée de crocodiles. Des bêtes sorties d’un jeu vidéo des années 90 qui attaquent Feng Zicai et son convoi. La scène n’apporte rien à TheWar of Loong, mais son manque de finition nous laisse croire que nous nous apprêtons à assister à un gros navet médiocre. Cependant, Peiqi Liu (Shadow Magic) et le reste des acteurs nous transportent dans une histoire profonde. Le scénario du film prend le temps d’introduire nos résistants chinois et d’en faire des véritables personnages humains.

Ce petit détail rend l’action à venir d’autant plus immersive. Nous sommes presque obligés de contempler la destruction à venir, alors que le karaté et des flèches ne pourront venir à bout d’une armée française armée jusqu’aux dents. Bien sûr, les barbares sont unidimensionnels, avides et sans pitié. Sauf qu’au centre de cette oeuvre bilingue, quelque chose se perd dans la traduction. Un fait que le scénario note. Des erreurs seront commises dans les deux camps et des vies seront ainsi sacrifiées.

Ce sacrifice surviendra durant la fameuse bataille finale. Un événement typique dans ce genre de scénario. Après tout nous sommes à la guerre. Précédemment, nous étions gavés d’action efficace et bien réalisée. Le moment fort de The War of Loong survient lorsque Peiqi Liu offre la chance à un officier français de se battre pour sa vie dans un duel à l’épée. Il est triste que le long-métrage se conclue dans un feu d’artifice raté.

Tandis que la bataille fait rage entre deux armées imposantes, il est presque impossible d’avoir la sensation de comprendre ce qui se passe. Attention, The War of Loong est loin d’être incompréhensible. La réalisation de Feng Gao n’a pas les moyens d’avoir une vue d’ensemble de la bataille ou des centaines de figurants se giflant entre eux. Il manque un petit quelque chose pour rendre le tout spectaculaire. On alterne entre un peu de combats, des hommes parlant entre eux dans un décor intérieur, un peu de combats, une mission secondaire, un peu de combats, on fait une trêve, un peu de combats, etc. The War of Loong se conclut avec une série de vignettes au lieu d’avoir une vraie conclusion à la hauteur de sa première moitié.

Durant cet affrontement entre traditions et modernité, The War of Loong est à mille lieues de The Last Samurai, sa source d’inspiration dont il reprend la structure pour raconter une guerre oubliée. Il n’en reste pas moins que le long-métrage disponible sur Prime Video est un bon petit moment de cinéma.


Réalisation : Feng Gao

Scénario : Yuanping Xing

Avec : Peiqi Liu, Yun Jin Cao, Xiu Qing, Yukun Luo, Jibo Zhang, Denis Chernov

The War of Loong (2017)
3.5

Résumé

The War of Loong est un film de guerre solide bien que prévisible dans une Chine ancestrale.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :