Titans – Saison 1 (2018)

Résumé : Dick Grayson et Rachel Roth, une jeune fille spéciale possédée par une étrange obscurité, sont mêlés à une conspiration qui pourrait amener l’enfer sur Terre. Ils se joignent à Starfire et au très aimable Beast Boy. Ensemble, ils deviennent une famille de substitution et une équipe de héros.

Critique : 

Aux États-Unis, la plateforme DC Universe a permis aux amateurs de l’univers DC Comics de pouvoir visionner leurs héros favoris dans un cadre mature et violent. Au nord de la frontière, il a fallu attendre quelques mois plus tard pour que Titans arrive chez nous, sur Netflix. Lors de sa campagne publicitaire, Titans a connu son bon lot de critiques et de commentaires négatifs. Mais depuis le début de sa diffusion aux États-Unis, un bon nombre de téléspectateurs ont changé d’idée, à un point tel que la série est aujourd’hui considérée comme l’un des incontournables de la télévision.

Dick Grayson, un policier de Détroit ayant un passé de justicier, interroge une jeune fille nommée Rachel dont la mère vient d’être assassinée. Tandis qu’il enquête, celle-ci est kidnappée par un groupe occulte cherchant à exploiter des pouvoirs enfouis au fond d’elle. Dick part à la rescousse de la fille pour découvrir qu’elle a sauvagement tué son kidnappeur. Dick part avec elle et parcourt les États-Unis en quête de réponses. À l’autre bout du monde, une femme se réveille amnésique avec une photo de Rachel en sa possession…

Pour sa première saison, Titans tente définitivement d’apporter quelque chose de différent à la notion même de superhéros dans la culture télévisuelle. Nous sommes loin des capes et de la légèreté habituelle. DC Universe tente une approche sérieuse et mature avec des personnages centraux qui ne sont pas nécessairement des héros. L’épisode pilote suffit amplement à prouver ce point alors que Dick Grayson, le joyeux compagnon de Batman, se transforme en véritable psychopathe dès qu’il met le costume de Robin. Une sensation qui détruit à petit feu le personnage central de la série qui cherche à tout prix à échapper le fardeau du costume multicolore.

La vague d’épisodes introduit ses personnages tranquillement, bien que la série se concentre sur un quatuor composé de Robin, Raven, Starfire et Beast Boy. Tous les quatre subissent ce traitement, afin de les rendre plus fragiles et imparfaits que l’on espère. Cela a certes quelques impacts alors que les personnages de Titans manquent cruellement de vie à l’occasion. La série ne souffre pas nécessairement puisque dans un univers où tout est nombre et manque de vitalité, ces êtres se mélangent parfaitement l’histoire de Titans. Même qu’en termes de rythme et d’ambiance, Titans est plus proche de The Walking Dead et de Daredevil que d’Arrow ou de The Flash, pour ne nommer que quelques références.

Soulignons que Titans a bien évidemment quelques moments forts et excitants. Les scénaristes semblent avoir un plan en tête et lorsque ce dernier fonctionne, nous avons ici un excellent divertissement. À l’image de nombreux confrères, Titans manque d’équilibre. Parfois, la série est superbe. L’épisode introduisant les membres de la Doom Patrol est d’ailleurs le meilleur moment de la jeune saison. Mais, à d’autres moments, le ton de la série nous fait tourner en rond, pendant une heure ou presque. Comme lors du dernier épisode qui manque de noblesse pour conclure une saison télévisuelle. Les personnages manquent également d’équilibre, certains sont trop développés, et d’autres ne le sont pas suffisamment.

Au moins, Titans ne déçoit pas au niveau de l’action. Sans être spectaculaire, la série se concentre à nous montrer la violence des personnages et de leurs actions. La caméra est efficace et solide, bien que l’utilisation de doublure tant à créer des séquences peu plaisantes à regarder. Pas nécessairement les doublures des acteurs, mais celles des personnages de Titans. Le dernier épisode de la saison est un bon exemple de cette affirmation, bien que nous n’allons pas vous dévoiler l’intrigue de Titans en dévoilant davantage. Les effets spéciaux de la série manquent néanmoins de moyens. C’est dommage, surtout pour le pauvre Beast Boy dont les transformations en animaux sont parfois hideuses.

Sinon, la distribution de Titans est plutôt réussie. Le quatuor principal fonctionne, surtout grâce à Brenton Thwaites (Gods of Egypt), dont la présence en tant que Robin est solide du début à la fin. Les trois autres acteurs ne sont pas aussi talentueux, mais ils parviennent à être crédibles, au début jusqu’à la fin de la série.

La première saison de Titans se laisse regarder. Il y a beaucoup de place pour améliorer la série. Cela se fera probablement dans d’éventuelles saisons. Surtout que les scénaristes nous promettent déjà des aventures plus grandioses pour l’année prochaine.


Créée sur : Greg Berlanti, Akiva Goldsman, Geoff Johns

Diffusée sur : DC Universe

Avec : Brenton Thwaites, Teagan Croft, Anna Diop, Ryan Potter, Alan Ritchson, Minka Kelly, Curran Walters, Conor Leslie, Rachel Nichols

Titans - Saison 1 (2018)
3

Résumé

La première saison de Titans se laisse regarder, bien que l’on reste sur notre faim à quelques occasions.

Envoi
Note des visiteurs
4.5 (2 votes)

Écrit par Michaël Michaud

Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

View all posts by Michaël Michaud →

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.