Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Ultraman – Saison 1 (2019)

Résumé : Shinjiro Hayata apprend que son père lui a transmis le « facteur Ultraman » et lutte contre le mal.
Critique : 
Il me faut admettre que je ne connaissais rien au mythe d’Ultraman. Même s’il fut populaire auprès d’un certain public lors du siècle passé, la légende d’Ultraman a toujours été celle d’un ridicule. Et pourtant, la plateforme Netflix tente aujourd’hui de remettre le tout au gout du jour avec une adaptation animée. Une série qui tente d’être moderne et actuelle, malgré la prémisse de base assez ridicule de sa prémisse…
Shinjiro Hayata se cache dans la jungle urbaine pour expérimenter des facultés qu’il garde secrètes. Un jour, tandis qu’il erre au sommet d’un gratte-ciel, il est repéré par une mystérieuse entité. Il tente de se défendre sans grand succès. Se réfugiant dans un stade local, Shinjiro est rattrapé par son assaillant qui tente par tous les moyens de le tuer. Sauvé de justesse par son père, l’adolescent découvrira que ce dernier fut jadis Ultraman, un héros responsable d’avoir sauvé la planète de nombreuses invasions extraterrestres. Mais lorsque l’entité transperce son père par la force de ses poings; Shinjiro n’a d’autre choix que de revêtir l’armure d’Ultraman et de ressusciter le symbole dont l’humanité a besoin…
Les adultes et les adolescents parmi vous ont maintenant une série animée de qualité à se mettre sous la dent. Ultraman n’est pas pour les enfants. Entre deux décapitations et giclées de sang, le divertissement se positionne comme une adaptation sérieuse et mature d’un concept japonais. Ultraman ne tombe pas dans les pièges du superhéros traditionnel pour nous offrir un monde étendu et complexe.
Entre des parallèles évidant entre les extraterrestres et l’immigration, Ultraman n’est pas d’une simple série super-héroïque. Entre la moralité d’être juge, jury et bourreau ou le premier amour de jeunesse, le divertissement parvient à insérer beaucoup de contenus en treize épisodes d’une vingtaine de minutes. Il n’y a pas de temps mort ou de personnages mal construits. Chaque seconde est mise à profit d’une trame narrative entourant Shinjiro Hayata. On suit sa quête pour maitriser ses capacités et pour s’affirmer au sein d’une agence gouvernementale très froide et manipulatrice.
De plus, il est assez intéressant qu’Ultraman parvienne heureusement à prendre le temps de faire de son personnage principal un héros. Rien ne semble presser dans ce contexte alors que chaque expérience lui permet de se découvrir tout en combattant des extraterrestres meurtriers. Les scénaristes sont parvenus à créer une bonne histoire pour entourer l’action et pour se servir de cette dernière comme d’une fondation pour le dénouement final de la première saison. Le tout se fait cependant avec des nuances de gris. Cela fait des combats qui n’ont pas nécessairement pour but une mise à mort ceux qui ont le plus d’impact sur le plan narratif et émotionnel.
Parlant de l’action, celle-ci est exemplaire. Ultraman comporte plusieurs moments spectaculaires. La série ne retient aucun coup de poing et nous livre des chorégraphies spectaculaires. La production est parvenue à se servir d’une animation dynamique et de plans de caméra audacieux et constamment vifs pour créer des moments à couper le souffre. Cependant, il faut parler de l’animation en tant que telle. D’un point de vue personnel, celle-ci permet de créer ces séquences spectaculaires. Mais cette animation en 3D peut sembler assez froide à l’occasion et elle risque de déplaire à plusieurs spectateurs, ce qui est tout à fait normal…
Dans l’ensemble, Ultraman bouche ses épisodes à une vitesse folle. Le tout se vit comme un long-métrage de quatre heures tandis que l’on se fait happer de plein fouet par l’autoroute de la vie de Shinjiro Hayata. La saison parvient à boucler la majorité de ses intrigues, laissant une porte suffisamment ouverte pour quelques nouvelles vagues d’épisodes. Et on souhaite que ceux-ci arrivent à grande vitesse.


Créée par : Eiji Tsuburaya
Diffusée sur : Netflix
Avec : Josh Hutcherson, Fred Tatasciore, Liam O’Brien, Gunnar Sizemore, Brian Palermo, D.C. Douglas, Tara Sands

Ultraman - Saison 1 (2019)
4

Résumé

Ultraman nous transporte dans un monde fascinant avec une première saison bien trop courte.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :