Actionerd

Paradis du cinéma d'action

White House Down (2013)

Résumé : John Cale, un policier voulant devenir agent secret, décoche un entretien d’embauche à la Maison Blanche. Il est loin de se douter qu’une attaque terroriste est sur le point de s’y dérouler…

Critique : 

Grand perdant au box-office dans la bataille entre ce film et Olympus Has Fallen, ce film veut, comme son prédécesseur, être le Die Hard à la Maison Blanche de 2013. Si OHF réussissait à rendre hommage au «genre» de façon efficace, comme le démontera une possible critique ultérieure, WHD se tire dans le pied royalement.

À de nombreux moments, j’ai ressenti des scènes, ou des bouts de récits qui était très librement inspirés (copiés??) de Die Hard. Et je cites : Certains dialogues et manies de Tatum qui étaient ceux de McClaneTatum qui espionne les méchants à travers le toit d’un ascenseur, Tatum qui passe les 2 tiers du film en camisole, Tatum qui se bat contre le numéro 2 des méchants sur le toit, la police qui tire par-erreur sur le héros sur le toit, le gentil policier qui aide le héros par-téléphone qui se fait remplacer par un crétin(etc)…

Il y a un certain nombre de clins d’œil et de scènes inspirées de Die Hard, qu’un «Die Hard-like» peut se permettre avant d’attendre la saturation du spectateur. Et puis, il y a cette manie à vouloir ajouter des couches de personnalité aux personnages, sans que cela soit utile à l’intrigue. (Mini Spoiler Alert : Sauter la fin du paragraphe) Avait-on réellement besoin que le méchant soit un homme cancéreux en phase terminale, en période de deuil, dopé aux médicaments, dont le mariage bat de l’aile, mais qu’il a le plein support de sa femme en plus d’être un grand méchant (Hyroshima style), qui est suffisamment gentil pour sauver une personne qu’il aime bien… What the fuck??

Un autre WTF se trouve dans la finale du film, où il y a absurdité, après absurdité. Dans Batman & Robin, Schwarzenegger disait que c’est la taille du canon qui compte, et bien, dans ce film quelqu’un l’a écouté, ou bien, une personne tente de compenser un problème au bas de la ceinture… Et il y a le guide touristique / «acolyte de Tatum» qui se met à draguer l’ex-femme de Tatum pendant que tout le monde se réjouit et que la dame venait de retrouver sa fille retenue en otage… Ne me méprenez pas, je ne déteste pas ce film. La chimie entre les deux personnages et acteurs principaux est bonne, ils sont doués, il y a de bonnes scènes d’action, je ne me suis pas trop ennuyé. Mais quelques instants de bonheur ne rachètent pas le malheur de tout les défauts énumérés ou non du film…

3.25/5


Directeur : Roland Emmerich

Scénariste : James Vanderbilt

Acteur : Channing Tatum, Jamie Foxx, Maggie Gyllenhaal, Jason Clarke, Richard Jenkins, James Woods

  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
2.4

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :