Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Alpha (2018)

Résumé : Un jeune homme a du mal à rentrer chez lui après avoir été séparé de sa tribu lors d’une chasse au bison et trouve un compagnon avec un loup égaré de la même façon, pour amorcer une amitié qui changera l’humanité.
Critique : 
Même si Actionerd tente de couvrir en long et en large le cinéma d’action, il est important de vous parler des divertissements qui plairont à toute la famille; afin d’introduire ce genre cinématographique à une nouvelle génération. Des films comme Turner & Hooch, Teenage Mutant Ninja Turtles ou K-9 furent mes premiers faits d’armes au cinéma d’action dès l’âge de 3 ou 4 ans et ont marqué mon enfance. S’il parvient un jour à atteindre un public assez large. Alpha marquera très certainement une nouvelle génération de gamins comme moi…
Plusieurs milliers d’années avant notre ère, un jeune garçon, un jeune garçon nommé Keda sera bientôt un homme au sein de sa tribu. Fils de Tau, chef de clan, Keda accompagne ce dernier et les autres membres de sa tribu durant une partie de chasse qui tournera rapidement au désastre. Après être tombé d’une falaise, Keda tentera de retrouver sa famille et de survivre à la froideur des éléments avec l’aide d’un loup récemment abandonné par sa meute…
Alpha représente un risque pour Hollywood. Un film centré sur un animal, un film destiné à un jeune public (mais pas nécessairement à des enfants), un film où son spectateur doit lire des sous-titres. À défaut de dominer le box-office nord-américain, Alpha peut au moins avoir le mérite de remplir ses objectifs en devenant l’une des surprises de l’été 2018. L’histoire du film d’Albert Hughes (The Book of Eli) repose essentiellement sur la chimie entre ses protagonistes. Un chien et un loup destinés à devenir les meilleurs amis du monde. Certes, le trajet pour arriver à destination est un brin prévisible et répétitif. De là provient le principal défaut du scénario de Daniele Sebastian Wiedenhaupt.
Ce n’est pas une histoire vraie ou une représentation juste du temps des cavernes. Alpha est un rêve cinématographique d’une époque lointaine où on pouvait transformer un loup en chien en quelques minutes. Un procédé qui comprend beaucoup de séquences répétitives où l’on marche, puis affronte un danger, pour ensuite se faire un ami. Puisque nous avons deux personnages magnifiques en tête d’affiche, Alpha est capable d’éviter un désastre et de demeurer une expérience cinématographique enrichissante. Une expérience qui compense ses fluctuations de tension et de surprise, par une atmosphère exemplaire et une émotion vraie et sincère.
Et c’est là qu’entre en jeu Albert Hughes. Il fait d’Alpha une expérience cinématographique à voir absolument en salles. Pour sa première réalisation en solitaire (sans son frère Allen Hughes), Albert Hughes crée un monde si spectaculaire qu’il mériterait de faire partie d’une couverture de National Geographic. Jouissant d’un montage efficace et d’une direction photographique magnifique de Martin Gschlacht (Goodnight Mommy), Alpha se démarque par son côté technique exemplaire, bien qu’il ne va pas aussi loin que des films de survie comme The Revenant en la matière. Cela n’empêche pas Hughes nous livrer des séquences d’action sages, mais grandioses et des images assez marquantes pour que l’on veuille remonter dans le temps et y déménager.
Pour conclure sur la distribution d’Alpha, soulignons que cette dernière est composée principalement d’acteurs peu connus, pour Hollywood. Cela n’empêche pas le long-métrage d’avoir Kodi Smit-McPhee (X-Men: Apocalypse) en tête d’affiche. Le jeune homme livre une performance solide bien qu’il soit constamment surpassé par le loup. Entraîné à la perfection, le cabot surnommé Chuck (selon Wikipédia) parvient rapidement à établir une chimie avec le gamin et à être un bijou incontournable pour nos yeux. Notons que Jóhannes Haukur Jóhannesson (Atomic Blonde) et Natassia Malthe (Battle Drone) figurent également au générique du long-métrage.
Alpha ne sera certainement pas le film de l’été, mais il est la surprise de 2018. Si vous êtes un père voulant passer un bon moment au cinéma avec votre garçon, et bien Alpha sera définitivement la meilleure alternative aux films de super-héros et d’animation.


Réalisation : Albert Hughes
Scénario : Daniele Sebastian Wiedenhaupt, Albert Hughes
Avec : Kodi Smit-McPhee, Natassia Malthe, Leonor Varela, Jóhannes Haukur Jóhannesson, Jens Hultén, Mercedes de la Zerda

Alpha (2018)
4.2

Résumé

Sans être parfait, Alpha est le meilleur film préhistorique depuis décennies d’Hollywood…

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :