Actionerd

Paradis du cinéma d'action

American Muscle (2014)

Résumé : Lorsque John Falcon (Nick Principe, Laid to Rest) sort de prison, il décide de partir à la recherche de son amoureuse (Robin Sydney, The Lost) et de son frère (Todd Farmer, My Bloody Valentine 3D) afin d’assouvir un désir de vengeance.

Critique : 

Il y a quelque chose de louche à propos de ce long-métrage. American Muscle est écrit par John Fallon, un scénariste montréalais et le personnage principal s’appelle John Falcon. Avouez que les deux noms sont semblables!! Pendant les cinq premières minutes, je dois admettre que l’idée qu’American Muscle soit un long-métrage auto-bibliographique m’a traversé l’esprit… Mais cessons les plaisanteries, et parlons du film.

Dès le départ, j’ai voulu aimer le long-métrage, qui s’inspire du cinéma d’exploitation des années 70/80, un genre qui est encore utilisé aujourd’hui par plusieurs réalisateurs comme Quentin Tarantino (Plup Fiction). Étant fan de ce genre, il me faut admettre qu’American Muscle remplit bien son rôle à ce titre. À l’exception de quelques éléments technologiques, le scénario aurait pu situer l’action en 1971 sans problèmes. L’histoire est condensée, avec beaucoup de flashbacks permettant au spectateur de souffler un peu pendant le film, qui durent à peine 75 minutes.

À la réalisation, Ravi Dhar tourne avec compétence, même si l’on peut vraiment sentir le budget, relativement mince, d’American Muscle. Le réalisateur parvient dans l’ensemble à cacher le manque d’argent grâce au sexe et aux scènes d’action. Le film se base beaucoup sur ces aspects et je vous assure qu’il y a plus de nudité dans ce film que dans l’ensemble des longs-métrages sortis cette année, enfin ceux qui ont été évalués sur ce site. Les acteurs aussi se débrouillent bien dans l’ensemble, même si American Muscle a une ou deux «pommes pourries» dans le lot. Néanmoins, Robin Sydney et Todd Farmer semblent réellement s’amuser, pour notre plaisir et pour le leur.

Par-contre, il y a un énorme problème avec ce film. Cet élément a enlevé une étoile à la note finale d’American Muscle et ce de façon littérale. Les effets par-ordinateur sont à chier. Ces derniers, lorsqu’il sont bien exécutés ne me dérangent que peu, mais ici, le CGI transforme les scènes d’action en mauvais cartoon du dimanche matin. Les scènes d’action deviennent ridicules et perdent leur aspect dramatique à cause de cet aspect. Et c’est sans parler que cela trahit la mission du film : offrir un divertissement de type Grindhouse.

Si vous n’avez pas autant de problèmes que moi avec cet aspect, vous pourriez être surpris par la vengeance de Falcon parcourant le désert des États-Unis avec son muscle-car, son shotgun et des femmes faciles.

3/5


Réalisateur : Ravi Dhar

Scénario : John Fallon

Avec : Nick Principe, Robin Sydney, Todd Farmer, Trent Haagam John Fallon, Philip Salick, Laban Pheidias, George P. Wilbur

American Muscle (2014)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
2.6

En conclusion

Lorsque le Grindhouse des années 70 rencontre la technologie et le cinéma moderne, cela peut nous donner le meilleur comme le pire. Ici, American Muscle n’est ni bon, ni mauvais, mais quelque part au milieu…

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :