Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Castlevania – Saison 2 (2018)

Résumé : Un chasseur de vampires, un vampire et une magicienne font équipe pour tuer la plus grande menace de l’humanité, Dracula.

Critique :

Je me souviens qu’à l’époque, j’ai fait une critique assez sévère de la première saison de Castlevania. Pour quelqu’un qui n’a jamais joué à cette franchise de jeux vidéos, les quatre premiers épisodes n’étaient plus ou moins qu’une introduction pour les principaux participants de cette épopée fantastique. Avant de plonger dans une future troisième saison, revenons sur la seconde année de la série animée de Netflix.

Dracula se prépare à une guerre sanglante pour exterminer la race humaine. Il convoque ses généraux pour préparer un plan de bataille. Parmi eux, deux humains se spécialisant dans la transformation de cadavres en soldats pour la solde du célèbre vampire. Tandis que Dracula échafaude une stratégie, l’un de ses généraux planifie d’utiliser d’un de ces humains pour créer une armée pour renverser le vampire immortel. En parallèle, trois valeureux guerriers préparent leur assaut sur le château de Dracula…

La première saison de Castlevania servait essentiellement d’introduction pour les quatre personnages principaux de la série. Cette saison débute en nous proposant à nouveau la même salade pour une moitié de saison. La série décide de nous présenter quatre nouveaux personnages. Un vampire interprété par Peter Stormare (Prison Break), la véritable antagoniste de la saison (Jaime Murray, Dexter), ainsi que les deux compagnons humains de Dracula (Theo James (la saga Underworld) et Adetokumboh M’Cormack (Lost). C’est génial! Plus on est de fous plus en rit ??

Et non… La première portion de ces épisodes nous fait sombrer dans dépression à l’image que celle que vit Dracula. Nous voulons tout simplement que ces bruits cessent pour que l’on puisse visionner Castlevania en paix. En théorie, développer des méchants supplémentaires aurait pu être une idée géniale. Cependant, la totalité des généraux de Dracula ne subit pas le même traitement. Cela donne au visionnement de Castlevania un arrière-goût étrange. On sent que plein de personnages intéressants ont été laissés en retrait.

Même chose pour notre trio de joyeux lurons. Ils passent beaucoup de temps dans le coin à attendre que le scénario se décide enfin à explorer la richesse de leurs personnalités. Castlevania souffre un peu de ce manque d’attention. Il est impossible d’accepter que les scénaristes tentent de nous montrer à quel point ces héros ont été affectés par le conflit contre Dracula. En réalité, ils n’ont passé que quelques jours ensemble. Et nous, le spectateur, on n’a passé qu’un court laps de temps avec des êtres qui sont parfois encore plus secondaires que les personnages secondaires de leur propre série.

Tout en étant sévère, il est impossible de nier les charmes de Castlevania. La série est plutôt jolie à regarder. Les carnages sont intéressants. L’esthétique est grandiose. Et le carnage présent dans le septième épisode de cette saison est définitivement le meilleur moment de l’émission à ce jour. La distribution vocale de Castlevania obtient également une occasion supplémentaire de briller, surtout Graham McTavish (la trilogie The Hobbit), dont l’interprétation de Dracula nous plonge dans une profonde mélancolie pour un personnage habituellement peint comme le diable en personne.

Castlevania démarre sa seconde saison avec peu d’enthousiasme. Elle continue à étendre son univers, mais oublie au passage d’y explorer les moindres recoins. Avec le temps, il est plus que probable que la série sera capable de briller de mille étoiles. En attendant, nous avons tout de même le droit à un carnage sanglant et à une courte série que l’on peut visionner en une soirée.


Crée par : Warren Ellis

Diffusée sur : Netflix

Avec : Richard Armitage, Graham McTavish, James Callis, Alejandra Reynoso, Jaime Murray, Peter Stormare, Theo James, Adetokumboh M’Cormack

Castlevania - Saison 2 (2018)
3.3

Résumé

Une seconde saison en dent de scie pour l’adaptation crédible du jeu Castlevania.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :