Cinq légendes du cinéma d’action à éviter

683 vues
7 minutes à lire

2 – Bruce Willis

Raison : Il n’en a rien à foutre…

Explication : Quelque chose s’est passé en 2009 / 2010. Depuis son mariage avec le mannequin Emma Heming Willis, notre ami Bruce s’est spécialisé dans un seul truc. Dans des apparitions filmées à la va-vite, histoire de meubler quelques minutes d’un film souvent mauvais, en échange d’un cacher volumineux. À l’exception de RED 2, du remake imparfait de Death Wish et du solide Glass, voici toutes les productions de l’acteur qui entrent dans cette catégorie :

The Expendables, Setup, Catch. 44, Lay the Favorite, The Cold Day of Night, The Expendables 2, Fire with Fire, A Good Day to Hard, G.I. Joe: Retaliation, Sin City: A Dame to Kill For, The Prince, Vice, Rock the Kasbah, Extraction, Precious Cargo, Marauders, Once Upon a Time in Venice, Acts of Violence, Reprisal, Air Strike, 10 Minute Gone, Trauma Center, Survive the Night, Hard Kill, Breach et Cosmic Sin

Et cette liste de navets risque de s’allonger assez rapidement, car ce bon vieux Bruce a neuf longs-métrages en post-production ou en cours de tournage, selon IMDB. Yippee ki-yay motherf*cker…

Article précédant

Essentiels #1 – Carl Weathers

Article suivant

Boss Level (2021)

Derniers articles

Boss Level (2021)

Frank Grillo doit affronter les minions de Mel Gibson dans l'excellent Boss Level.