Air Force One (1997)

Cela fait déjà vingt ans qu’Harrison Ford fut confronté à Gary Oldman dans l’excellent Air Force One…

Critique

Écrit par

Résumé : Des terroristes prennent le contrôle de l’avion transportant le Président des États-Unis et sa famille, mais ce dernier – un ancien soldat – travaille de l’intérieur pour les combattre.

Critique :

Durant les années 90, après la vague des Star Wars, Harrison Ford (The Fugitive) fut transformé en vedette du cinéma d’action. Pas du genre à faire du kung-fu, mais du genre à proposer un héros réaliste et crédible. Une position qu’il a occupée dans Air Force One, un clone de Die Hard réalisé par le légendaire Wolfgang Petersen (Troy).

Se déroulant dans un avion du même nom, Air Force One combine le patriotisme spectaculaire américain et un sens profond de réalisme pour créer un juste milieu que l’on a rarement vu à Hollywood. Le divertissement se vit comme une folle balade en montagne russe, se déplaçant à vive allure avec de multiples rebondissements en cours de route. Parfois, les revirements semblent un peu forcés, comme lorsque dans le premier tiers, Petersen tente presque de nous faire croire que le Président a quitté l’avion; comme si Air Force One allait se conclure après quelques minutes…

Mais avec le Président des États-Unis qui reste à bord, le long-métrage atteint rapidement sa destinée en devant le clone de Die Hard qu’il devait être. Prouvant pourquoi la formule est si souvent utilisée, nous suivons un groupe de terroristes se faire passer pour des terroristes pour ensuite devoir affronter un ennemi que ces hommes avaient sous-estimé; l’homme le plus puissant du monde. Et lorsque ce dernier doit prendre la justice entre ses propres mains, sans l’aide de ses armées ou de ses lois, nous obtenons un contraste intéressant rarement vu à l’Hollywood. Et le tout nous est servi avec un dosage parfait de suspense et d’intrigues. Il y a certes quelques dialogues affreux qui viennent plomber le tout, créant ainsi l’un des seuls défauts d’Air Force One.

Sur le plan technique, Wolfgang Petersen nous prouve qu’il est capable de faire du bon vieux divertissement pop-corn. Le cinéaste livre un joli divertissement, bien rythmé et comportant des scènes d’action plus que compétentes. Il est néanmoins dommage que certains effets spéciaux aient mal vieilli (surtout une infâme séquence de conclusion qui est hideuse, même pour un film de 1997) et que la trame sonore d’Air Force One soit assez quelconque. Mais du niveau de la distribution, le long-métrage se rattrape amplement. Contrairement à plusieurs acteurs coincés dans un scénario de ce genre, Ford est l’un des seuls qui parvient à imposer sa présence dès les premiers instants. Nous voulons tout simplement qu’il succède, un point c’est tout!! Face à lui, Gary Oldman (The Dark Knight) livre l’une des meilleures performances de sa carrière, dans un rôle culte qui a les meilleurs dialogues du divertissement. Sinon, plusieurs acteurs de renom sont également présents, créant un casting riche et diversifié; allant de Glenn Close (Fatal Attraction) à Andrew Divoff (Wishmaster), en passant par J.A. Preston (A Few Good Men).

Sans être le long-métrage du siècle, Air Force One est un excellent divertissement qui reprend une formule éprouvée pour créer un film d’action culte. Entre sa palette d’acteurs et ses répliques cultes, tout un chacun peut trouver quelque chose à aimer d’Air Force One, qui ne vieillit tout simplement pas après 20 années d’existence.


Réalisation : Wolfgang Petersen

Scénario : Andrew W. Marlowe

Avec : Harrison Ford, Gary Oldman, Glenn Close, Wendy Crewson, Liesel Matthews, Dean Stockwell, Andrew Divoff, Xander Berkeley, William H. Macy, Jürgen Prochnow, Philip Baker Hall, Willard E. Pugh, J.A. Preston

Laisser un commentaire