American Assassin (2017)

Résumé : Un jeune homme perd sa copine durant une attaque terroriste, ce qui le mène sur le sentier de la vengeance, lui attirant par le fait même l’attention de la CIA et d’un formateur très particulier.

Critique :

Puisque c’est devenu la mode, plein de studios tentent de créer le prochain Jason Bourne. Lionsgate tente à nouveau d’entrer dans la course avec American Assassin, un long-métrage inspiré d’une longue série de romans pouvant être une source inépuisable de contenu. Même si le long-métrage se conclut sur une note pouvant laisser de la place à un American Assassin 2, nous devons nous demander si nous avons réellement apprécié le divertissement que nous avons entre les mains.

American Assassin n’est pas un mauvais divertissement, bien que nous ressortons du cinéma avec une vague impression de déjà-vu. Le film n’excelle pas en termes d’originalité et se contente de remâcher une formule déjà efficace en ne changeant rien à cette recette. Pourtant, American Assassin démarre en lion avec une séquence d’introduction tout simplement géniale. Et pendant quelques minutes, le long-métrage continue dans cette voie lorgnant même vers les Top Gun de ce monde avec notre héros qui doit apprendre à devenir une machine à tuer, dans un apprentissage faisant écho au film culte de Tony Scott.

Par contre, dès que notre protagoniste, fraîchement sorti de l’usine à espions de la CIA, part sur le terrain, American Assassin entreprend une pente descendante qu’il ne peut remonter. Nous ne sommes pas devant un horrible spectacle, mais après une première partie exceptionnelle, l’histoire ne parvient pas à suivre alors que nous avons l’impression de suivre un épisode d’une série télévisée quelconque. Les enjeux et les revirements de situations n’apportent rien de particulièrement excitant ou de captivant, mais le rythme soutenu de l’oeuvre parvient à nous éviter de souffrir d’un ennui mortel. À la limite, nous pourrions presque dire qu’American Assassin est l’adaptation cinématographique de 24 ou de Homeland

La présence d’un réalisateur ayant fait ses classes au petit écran n’aide pas la cause. Les scènes d’action, et le reste, ne sont pas à la mesure ce qu’Hollywood peut nous offrir en 2017. Encore là, rien n’est particulièrement dépressif, mais rien ne parvient à nous surprendre ou à réellement divertir. Dylan O’Brien (The Maze Runner), Michael Keaton (Batman) et Taylor Kitsch (Lone Survivor) sauvent la mise en offrant d’excellentes performances, même si les acteurs n’ont pas tous des personnages bien écrits entre les mains. Scott Adkins (la saga Undisputed) et David Suchet (Hercule Poirot) sont également de la partie dans des rôles secondaires.

American Assassin n’est pas un grand film et il ne restera pas longtemps gravé dans vos mémoires, mais il mérite tout de même votre coup d’œil. L’angle télévisuel (que l’on pourrait à la limite associer au cinéma des années 80 / 90…) risque de rebrousser plusieurs d’entre vous, mais en attendant Kingsman: The Golden Circle, le prochain film d’espionnage à débarquer en salles, American Assassin fait amplement le boulot.


Réalisation : Michael Cuesta

Scénario : Stephen Schiff, Michael Finch, Edward Zwick, Marshall Herskovitz

Avec : Dylan O’Brien, Michael Keaton, Sanaa Lathan, Shiva Negar, Taylor Kitsch, David Suchet, Navid Negahban, Scott Adkins

A propos de Michaël Michaud 570 Articles
Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.