Kong: Skull Island (2017)

Nous sommes de retour au devant de la scène avec notre critique de Kong: Skull Island.

Critique

Écrit par

Résumé : Une équipe de scientifiques explore une île vierge dans le Pacifique, pénétrant dans le domaine du légendaire Kong.

Critique :

Il est évident que Kong: Skull Island se devait de réinventer la formule de King Kong pour toucher à un public certain. Une tâche doublement importante puisque le long-métrage doit en quelque chose introduire le singe géant pour un éventuel combat entre ce dernier et Godzilla dans un futur rapproché. Kong: Skull Island réussit pour la majeure partie en créant un divertissement sacrément sympathique.

Le seul pépin du long-métrage réside dans son scénario. Certes, il est dommage que nous parlions dès le départ du principal de ce film agréable à visionner, mais ce problème est assez important. La prémisse de base représente une idée de génie. Faire un parallèle entre King Kong et la guerre du Vietnam était un geste audacieux et efficace. Nous sommes totalement plongés dans l’univers des personnages et dans le contexte de cette époque maudite pour les USA.

Par contre, le scénario de Kong: Skull Island rate totalement la cible avec ses personnages et le déroulement du scénario en général. Aucun des humains ne se positionne en réel héros ou en réel vilain; et ils sont tous des caricatures sur deux pattes ne laissant que le singe comme seul protagoniste du long-métrage. Malheureusement, il n’est pas assez présent pour tenir ce titre avec efficacité. Sinon, le film dans son ensemble rate la cible en ne parvenant pas à créer une suite logique plausible. L’objectif des personnages est de parcourir l’île de Kong afin d’être sauvés, mais à aucun moment nous n’avons un sentiment réel du danger et de l’urgence que vivent ces personnages. De plus, le sort de ces derniers devient rapidement prévisible alors que Kong: Skull Island n’accorde de l’importance qu’à ceux qui doivent mourir, retirant toute forme de tension à cette pellicule.

Jordan Vogt-Roberts (The Kings of Summer) est pour sa part le véritable héros du film. Malgré, un scénario sans surprise, le cinéaste se révèle être un cinéaste de talent avec un style décontracté alliant à la fois le moderne et le rétro. Il en découle un spectacle exemplaire avec beaucoup de charme, de moments d’action et horrifique jouissifs et avec une gestion du rythme impeccable. Grâce à cela, il parvient à limiter l’impact des faiblesses du scénario et il permet au spectateur moyen de vivre un bon moment de cinéma. La trame sonore du long-métrage est également un plus avec plusieurs succès d’époque qui raviront les spectateurs plus âgés. Une note rapide sur la distribution de Kong: Skull Island qui déçoit, à l’exception de John C. Reilly (Step Brothers) qui semble réellement s’éclater dans cette production.

Kong: Skull Island est un bon long-métrage qui parvient à introduire le singe géant pour l’univers cinématographique de Warner Brothers avec un certain succès. Certes, le scénario manque de peaufinement, mais cela ne nous empêche pas d’apprécier le film…


Réalisation : Jordan Vogt-Roberts

Scénario : Dan Gilroy, Max Borenstein, Derek Connolly, John Gatins

Avec : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, Brie Larson, John C. Reilly, John Goodman, Corey Hawkins, John Ortiz, Tian Jing, Toby Kebbell, Jason Mitchell, Richard Jenkins

Laisser un commentaire