The Defenders – Saison 1 (2017)

Résumé : Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist font équipe pour combattre une terrible menace à New York.

Critique : 

La phase un de l’univers télévisuel de Netflix tire maintenant à sa fin avec la série The Defenders. La série, très attendue par de nombreux admirateurs, tente d’amalgamer les histoires de quatre héros pour créer une sorte d’ «Avengers» de la télévision. L’objectif est louable, surtout que The Defenders y parvient sur presque toute la ligne. Mais avant de parler concrètement de la série, soyez rassurés, aucune révélation majeure ne sera faite sur le déroulement de cette première saison.

The Defenders raconte le combat des quatre héros de New York face à une puissante organisation, vue précédemment dans Daredevil et Iron Fist, voulant détruire New York avec l’aide de Black Sky, une arme mysthérieuse. Malgré cette prémisse assez conventionnelle, The Defenders parvient à éviter de nombreux pièges avec d’excellents dialogues et en prenant le temps d’introduire les personnages à eux-mêmes, plutôt que de les lancer directement dans l’action. Ce qui fait que contrairement aux Avengers, nous avons ici une histoire plus riche et plus complexe, même si nous sommes en présence de deux médias totalement différents.

Néanmoins, il reste une simplicité relative à la base du scénario qui ne parvient pas à égaler ceux de la majorité de séries mères. Pire encore, au fur et à mesure que la série avance, nous avons presque l’impression d’assister à la deuxième saison d’Iron Fist, plutôt qu’à la première saison de The Defenders, alors que Luke Cage et Jessica Jones vont, sur papier, des rôles de soutien. La même chose peut être dite du personnage de Sigourney Weaver (Alien). L’actrice nous offre une interprétation mémorable dans cette série, mais ce n’est pas assez.

b place nos héros face à The Hand (ou La Main), mais plus spécifiquement face aux cinq têtes dirigeantes de l’organisation et à une arme redoutable. Encore là, l’idée des géniales et l’admirateur de Marvel en moi fut rapidement comblé, jusqu’au moment où nous réalisons que huit épisodes ne sont pas suffisants pour faire d’Alexandra une méchante mémorable et complexe, surtout que deux autres doigts de cette main (Gao et un nouveau personnage asiatique…) et qu’une autre antagoniste lui volent constamment la vedette, à chacune de leurs scènes respectives. Et nous n’allons même pas nous étendre sur son plan de destruction de New York, qui oublie d’inclure la possible destruction de New York…

Un autre problème majeur de The Defenders viennent du fait que la série se voit obligée de gérer les conséquences de ses séries soeurs, ce qui a forcé les scénaristes à introduire une bonne dizaine de personnages secondaires et ces derniers ne sont pas tous utiles à l’histoire; comme Trish, l’amie de Jessica Jones, présente pour quatre épisodes et dont la seule scène importante consistait à se faire remorquer sa voiture… Mais soyez rassurés, The Defenders jouit d’un niveau d’écriture excellent qui amalgame à perfection les univers des quatre héros. Si cette critique a beaucoup dénigré la série jusqu’ici, c’est tout simplement le programme a quelques défauts majeurs qui méritaient cette exposition et ces explications.

La même chose se produit sur le plan technique. The Defenders joint d’une cinématographie sublime, d’un générique éblouissant et les scènes d’action sont spectaculaires, même si nos héros ont déjà vécu des batailles plus spectaculaires (à l’exception d’Iron Fist…). Néanmoins, certaines sections des deux premiers épisodes donnent le vomi, grâce à une utilisation si abondante et si grossière du «célèbre» Dutch angle (prise de vue à l’oblique), que la série se donnait des airs de Battlefield Earth… Au niveau de la distribution, il n’y a rien à dire. Tous les acteurs livrent d’excellentes performances, même ceux pour qui on a émis quelques réserves par le passé. Et fait intéressant à noter, la vedette du cinéma d’action chilien Marko Zaror (Machete Kills) a un caméo durant la séquence d’ouverture du tout premier épisode de la série…

The Defenders n’est pas un divertissement parfait. La série a de grandes qualités, mais également des défauts importants. Néanmoins, elle représente un effort mémorable pour conclure la première vague télévisuelle de Netflix et nous espérons déjà que ces héros puissent se retrouver dans une éventuelle deuxième saison.


Créée par : Douglas Petrie, Marco Ramirez

Diffusée sur : Netflix

Avec : Charlie Cox, Krysten Ritter, Mike Colter, Finn Jones, Elodie Yung, Jessica Henwick, Scott Glenn, Sigourney Weaver, Wai Ching Ho, Elden Henson, Simone Missick, Yutaka Takeuchi, Eka Darville, Ramon Rodriguez, Rachael Taylor, Deborah Ann Woll, Rosario Dawson, Babs Olusanmokun

A propos de Michaël Michaud 570 Articles
Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.