Deliver Us From Evil (2014)

Résumé : Un policier de New York (Eric Bana, Star Trek) doit faire équipe avec un prêtre (Édgar Ramirez, Carlos) pour résoudre une série de crimes paranormaux.

Critique : 

C’est relativement rare que le genre policier et le genre horrifique s’entrecroisent dans l’essence même, dans le récit du long-métrage. Nous pouvons penser à Fallen, sorti en 1998 et, sinon, de mémoire d’homme, je n’ai pas d’exemples supplémentaires à donner. C’est donc avec une certaine appréhension et un peu d’excitation que j’entreprends le visionnement de Deliver Us From Evil

Réalisé par Scott Derrickson (Sinister,  The Exorcism of Emily Rose), offre une intrigue basée sur trois soldats qui deviennent posséder à la suite d’une mission en Irak. Cette révélation débarque dès la première et vient nous spoiler l’intrigue dès le départ, puisqu’une partie du long-métrage devient soudainement prévisible. Ensuite, Deliver us From Evil se perd dans quelques incohérences et étrangetés pour le premier tiers.

Lorsque le film atteint le deuxième tiers il commence à devenir intéressant, mais c’est à ce moment-là qu’il devient prévisible grâce à l’énorme spoiler que Derrickson nous sert en amuse-gueule. Le hic, c’est que paradoxalement, plus que l’histoire est palpitante , plus que la prévisibilité de cette dernière augmente jusqu’à un final à l’eau de rose.

En excluant cet aspect, la réalisation et le texte de Derrickson sont banals, avec quelques pointes d’excellence. Les scènes horrifiques sont biens, mais elles sont entachées par un tas de «jump scare». La photographie et les plans de caméras sont biens, sauf lorsque Derrickson tente d’en faire trop, comme lors d’un plan de caméra branlante et floue tout en incluant une sorte de filtre à la pseudo Sin City, ce qui est horrible à regarder, ou lorsque nous passons en vision nocturne pour une scène qui semble là juste pour que l’équipe puisse jouer avec des équipements de vision nocturne.

Dans le rôle titre, Bana offre une bonne performance avec un personnage bourré de clichés. Par-contre, ceux qui lui donnent la réplique, c’est-à-dire Édgar Ramirez, Sean Harris (Prometheus) et Joel McHale (Community) semblent s’éclater dans leurs rôles respectifs, ce qui est bien pour eux et pour nous.

En conclusion, même s’il offre un bon divertissement, Deliver Us From Evil souffre de certains défauts qui le place au rang de sortie estivale, dans la plus simple banalité de cette expression. Es-ce un film à recommander?? Oui, mais pour consommateur averti seulement…


Réalisation : Scott Derrickson

Scénario : Scott Derrickson, Paul Harris Boardman

Acteur : Eric Bana, Édgar Ramirez, Sean Harris, Joel McHale, Olivia Munn

Note
3.2

Résumé

Même s’il ne délivre pas la marchandise, Deliver Us From Evil reste un bon divertissement qui risque de plaire à plusieurs spectateurs…

Envoi
Note des visiteurs
0 (0 votes)

Écrit par Michaël Michaud

Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

View all posts by Michaël Michaud →

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.