Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Drive Hard (2014)

Résumé : Un voleur (John Cusack, 1408) se sert d’un instructeur de conduite (Thomas Jane, The Punisher) pour commettre son prochain cambriolage….

Critique : 

Il y a de ces films qui auraient tout pour réussir. Des bons acteurs, un scénario original et qui est en plus pas trop couillon, un réalisateur compétent. Théoriquement , c’est le cas dans Drive Hard. Le réalisateur, Brian Trenchard-Smith (Leprechaun 3 & 4), a quelques long-métrages sympathiques dans sa carrière, incluant même un film de BMX (BMX Bandits, film qui a d’ailleurs fait «découvrir» Nicole Kidman) et est même un des réalisateurs favoris de Quentin Tarantino. Donc, nous pourrions nous attendre qu’il serait capable de filmer des scènes d’action, ou même pire, des scènes incluant des objets en mouvement…

Et bien non. Le long-métrage qui est basé, plus ou moins, sur une chasse-à-l’homme, sur une course-poursuite, sur la traque de John Cusack par les méchants, est aussi trépidant qu’un moule desséchée. Pourtant, outre les deux hommes, les véritables stars du long-métrages sont les voitures, une Hyundai I20, une Ford Mustang et une Ford Falcon (?). Mais, puisque visiblement, les voitures n’appartenaient pas à la production, toutes les courses-poursuites sont lentes, très lentes. Je n’aurais jamais pensé cela de ma vie, mais j’ai été plus excité à regarder une Hyundai qu’une Mustang…

Au-moins, le film est relativement divertissant lorsqu’il fait autre chose que de filmer une explosion en mauvais CGI, une vieille dame furieuse, des changements de vitesses (D’ailleurs, la Mustang a une transmission automatique… Ce qui fait que nous voyons le pommeau de vitesse valser entre le neutre, le «D», le «2», le neutre…) ou un des plus horribles braquages de banque de la décennie. Les dialogues sont plutôt bien écrits, parfois savoureux, parfois nanardesques, d’ailleurs la fille du personnage de Jane, sa femme et sa secrétaire par-extension, nous donnent envie de tourner de l’œil, au sens propre et figuré du terme…

Au-moins, Cusack et Jane ont, contre toute attente, une formidable chimie. Sans vouloir crier à l’Oscar, ils ont été la principale raison qui m’a permis de suivre le long-métrage, jusqu’à la fin, sans décrocher ou fermer de l’œil. Néanmoins, Drive Hard a un énorme problème, c’est un film d’action, dont les dites scènes d’action offrent moins de plaisir que les scènes de dialogues entre deux personnages. Ce qui fait que même s’il n’est pas recommandable d’acheter le film, Drive Hard reste un divertissement honnête, si nous le regardons avec notre maman…

2/5


Directeur : Brian Trenchard-Smith

Scénariste : Chad Law, Evan Law, Brigitte Jean Allen

Acteur : John Cusack, Thomas Jane, Zoe Ventoura, Damien Garvey, Christopher Morris

Drive Hard (2014)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
2.3
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :