Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Gamera vs Viras (1968)

Résumé : Lorsque des extraterrestres attaquent la terre et kidnappent deux enfants, c’est à Gamera de les sauver!!!

Critique : 

Nous avons ici l’opus le plus court de la série grâce à un excès de lâcheté et à un manque de budget, car oui, même si ce n’est pas le plus court de la série, à cet instant, c’est le long-métrage qui a le moins de contenu original. Le long-métrage commence doucement, par une bataille spatiale qui laissait prégager de bonnes choses pour le reste du film. Les soixantes minutes qui suivent vont être du n’importe quoi.

Le tiers de ce laps de temps sera consacré à des montages des précédents films, tant dans des flashbacks que dans des «nouvelles batailles». Si j’avoue avoir été près de me faire berner pour une scène de destruction en particulier, pour une autre, c’est l’inverse, parce qu’insérer une scène en noir et blanc dans un long-métrage en couleur, ce n’est jamais subtile. Dix minutes seront consacrés à un sous-marin, d’abord au voyage nanardesque du scientifique et d’un chef scout, joué par Kojiro Hongo, dans son troisième personnage principal en trois films de la franchise Gamera d’affilée, et puis au voyage des deux enfants qui s’amusent à «nager» avec Gamera. Le restant dans l’heure sera consacrée à ces deux enfants, et à leur voyage en vaisseau spatial.

Sans être palpitant, cette partie montre, au moins, un certain effort artistique a été mis dans le vaisseau spatial et dans les extraterrestres, ces derniers pouvant lancer leurs bras par télépathie et clignoter des yeux. Puis, lors des derniers vingt minutes, le long-métrage prend son envol lorsque Gamera combat le vaisseau spatial, puis le monstre. Certes, ce n’est pas aussi palpitant que lors des précédents opus, mais au-moins, ils font l’effort de tenter quelque chose.

De plus, comme mentionné plus haut, Kojiro Hongo est de retour, même si c’est son personnage le plus pathétique de la franchise, et nous offre une belle performance. Les deux enfants aussi sont sympathiques dans un sens, ce qui n’est pas le cas de tout le monde malheureusement. Sans être (étonnament) le plus mauvais de la série, Gamera vs Viras reste un film agréable, à condition de sauter des chapitres sur son lecteur DVD/Blu-ray…

2/5


Directeur : Noriaki Yuasa

Scénariste : Nisan Takahashi

Acteur : Kôjirô Hongô, Tôru Takatsuka, Carl Craig, Michiko Yaegaki, Mari Atsumi, Junko Yashiro, Peter Williams

Gamera vs Viras (1968)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
2.5

Summary

Gamera vs Viras un film qui, malgré une ou deux idées agréables, mais qui considère son spectateur stupide et plus enfantin qu’il ne l’est réellement…

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :