John Wick: Chapter 3 – Parabellum (2019)

Résumé : Le super-assassin John Wick est en fuite après avoir tué un membre de la guilde internationale des assassins, et avec un prix de 14 millions de dollars sur la tête, il est la cible de tueurs des quatre coins du globe.

Critique : 

Le meilleur tueur à gages d’Hollywood reprend du service pour un troisième chapitre très attendu. Avant même de vous donner mon avis sur le long-métrage, il est clair que la franchise John Wick est possiblement la meilleure franchise d’action depuis des décennies. Surtout dans un contexte nord-américain et en excluant des superhéros que plusieurs fanatiques de Marvel et de DC n’auront aucun scrupule à me lancer à la figure. Et ce, même si John Wick: Chapter 3 – Parabellum est le pire volet de la franchise jusqu’à ce jour.

John Wick est en fuite. Une prime importante a été mise sur sa tête et qu’il n’a que quelques minutes pour se mettre à l’abri. Traqué par une représentante de la Table Haute et par un assassin admirant ses faits d’armes, Wick n’a d’autre choix que de trouver une façon de quitter le pays afin de pouvoir survivre. Néanmoins, il est loin de se douter des conséquences que ses choix auront sur lui et sur ses quelques alliés…

John Wick: Chapter 3 – Parabellum est un film sympathique qui aura une mention honorable très certaine parmi les meilleurs films d’action de 2019. Cependant, quelque part en chemin, le long-métrage perd de son identité et de sa magie. Le divertissement continue à proposer un spectacle de haute voltige. Mais la saga John Wick commet la même erreur que la saga The Expendables a vécue dans son troisième chapitre, dans un certain angle.

Lorsque nous achetons un billet pour voir John Wick: Chapter 3 – Parabellum, nous espérons voir John Wick dégommer des méchants. Le troisième volet offre cela, mais il tente aussi de continuer à élargir son univers. Néanmoins, il vise un peu trop haut et va dans plusieurs directions. Il y a quelques années, plusieurs spectateurs se sont sentis trahis lorsque Barney Ross (Sylvester Stallone) a décidé d’abandonner sa fine équipe avec une panoplie de jeunes loups pour les remplacer dans The Expendables 3. Ici, le scénario de John Wick 3 nous fait le même coup ou presque, avec plus de nuances, en laissant son personnage de côté.

Il nous offre des combats d’hommes de main face à des hommes de main. Le deuxième acte est plus centré sur le personnage Halle Berry qu’autre chose. Il y a également une intrigue parallèle où une exécutrice de la Table Haute va voir chacun des personnages secondaires de la franchise pour relater des éléments de l’intrigue de John Wick 2 (une intrigue qui arrête complètement l’énergie du film…). Ce ne sont que des petits détails qui font que John Wick: Chapter 3 – Parabellum laisse un drôle d’arrière-goût en bouche. Même si l’œuvre continue à explorer le passé de son héros, on a néanmoins l’impression qu’elle cherche à le remplacer et à explorer de nouvelles avenues dans John Wick 4.

L’univers de franchise est peut-être le véritable problème. On sent que les scénaristes poussent dans le dos du tueur pour explorer un univers qui devient de plus en plus gros et difficile à manœuvrer. Il suffit que de regarder la durée de John Wick: Chapter 3 – Parabellum, qui est la plus longue de la série. Ou de regarder le générique d’ouverture pour constater que le nombre de scénaristes a quadruplé. Derek Kolstad (The Package) n’est plus le seul aux commandes de la mythologie de John Wick. Celle-ci s’est peut-être diluée à cause des ajouts de Marc Abrams (The Bernie Mac Show), de Chris Collins (Star Wars: The Clone Wars) et de Shay Hatten (Army of the Dead).

John Wick: Chapter 3 – Parabellum se fait peut-être descendre depuis le début de cette critique, mais ce fut les seuls éléments nouveaux et originaux que mon esprit pouvait noter. Parce qu’évidemment, la réalisation est splendide, avec des plans de caméra audacieux, des couleurs vibrantes et des combats spectaculaires. Keanu Reeves (The Matrix) continue à être parfait dans le rôle principal de cette saga. Et les nouveaux venus Halle Berry (X-Men) et Mark Dacascos (Cradle 2 the Grave) sont tous aussi parfaits, tant au niveau de leurs interprétations et que leurs scènes d’action.

Le tout se conclut par l’annonce d’une suite. John Wick: Chapter 3 – Parabellum ne m’a pas réellement donné envie de poursuivre cette aventure. L’œuvre est trop longue et manque trop de focus pour remplir cette tâche. Cependant, la nostalgie me fait cruellement manquer les aventures plus simples d’un homme cherchant à retrouver ceux qui ont sauvagement tué son petit chiot…


Réalisation : Chad Stahelski

Scénario : Derek Kolstad, Shay Hatten, Chris Collins, Marc Abrams

Avec : Keanu Reeves, Halle Berry, Ian McShane, Laurence Fishburne, Mark Dacascos, Asia Kate Dillon, Lance Reddick, Tobias Segal, Anjelica Huston, Saïd Taghmaoui

John Wick: Chapter 3 - Parabellum (2019)
3.6

Résumé

Malgré des prouesses techniques et visuelles incomparables, John Wick: Chapter 3 – Parabellum ne sera pas le meilleur film d’action de 2019…

Envoi
Note des visiteurs
5 (2 votes)

Écrit par Michaël Michaud

Cinéphile amoureux du cinéma de seconde zone et des films d'action.

View all posts by Michaël Michaud →

0 Comments on “John Wick: Chapter 3 – Parabellum (2019)”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.