Line of Duty (2019)

Résumé : Un flic en disgrâce se retrouve dans une course contre la montre pour trouver une victime d’enlèvement dont il a accidentellement tué le ravisseur.

Critique : 

2018 fut une année assez difficile pour le cinéaste Steven C. Miller. Après avoir passé des années à diriger les Bruce Willis et John Cusack de ce monde dans des petites productions parfois douteuses, Miller a obtenu sa première chance avec la suite d’Escape Plan. Sauf que Stallone a déclaré à l’époque qu’Escape Plan 2 fut la pire expérience de travail de sa carrière. Au lieu de répondre publique, Miller s’est contenté de réaliser Line of Duty

Frank Penny, un policier à pied, prend une pause et discute avec un gamin du quartier. Soudainement, il entend à la radio qu’un suspect est en fuite dans son secteur. Après une confrontation peu successive, Penny n’aura d’autre choix que de tuer le suspect. Expulsé pour avoir tué le seul suspect d’un kidnapping, le policier tentera de racheter son erreur avec d’une journaliste en herbe qui diffuse le moindre de ses gestes sur internet.

Sorti en 2019 aux États-Unis, Line of Duty a fait son chemin jusqu’au Canada. Le divertissement nous propose en ce froid hivernal de se replonger dans le cinéma des années 80. Une époque où les policiers étaient des machines patriotiques buvant le café dans une tasse à l’effigie de leur pays. C’est ce genre de héros que nous propose Line of Duty, dans ce qui est facilement un clone réussi de Die Hard 3.

L’histoire est assez simple alors que nous sommes devant une montagne russe en émotions. Line of Duty tente de nous montrer le travail en temps réel. Il n’a qu’une heure et quelques minutes pour retrouver la pauvre victime. Pour y arriver, le film joue avec sa propre logique temporelle. Est-ce que l’oeuvre se déroule réellement en temps réel? Évidemment que non. Certaines minutes sont plus longues que les autres. Et Steven C. Miller utilise un studio de télévision suivant le reportage de brousse sur leur ordinateur pour combler le vide.

Mais si l’on accepte les problèmes de cet exercice scénaristique, Line of Duty devient alors une excellente surprise. Aaron Eckhart (The Dark Knight) apporte toute l’énergie nécessaire pour rendre crédible un personnage qui court tout le temps, tel un coyote dans des dessins animés pour enfants. Même chose pour Courtney Eaton (Mad Max: Fury Road). Son personnage de journaliste amateur nous fait craindre le pire avec quelques lignes de dialogues revendicatrices durant son introduction, mais elle se révèle être la partenaire idéale avec une véritable chimie avec l’officier Penny.

De plus, Line of Duty utilise avec intelligence le fait qu’elle diffuse en simultané sur internet ses aventures, alors que cela permet au méchant et à d’autres personnages de les traquer en temps réel. Un méchant qui est interprété par Ben McKenzie (Gotham) alors que l’acteur en profite pour s’amuser dans ce rôle de psychopathe endeuillé.

Sinon, Steven C. Miller nous prouve qu’il est capable de plus. Que malgré les échecs, il est un cinéaste compétent malgré une carrière à gratter les fonds de tiroir pour le studio Lionsgate. À mille lieues de son échec dans Escape Plan 2, il se lance dans une frénésie d’action, de fusillades et de poursuites. Malgré un budget certainement serré, il fait de son mieux pour survivre le ton d’un scénario qui aurait été le projet parfait pour Bruce Willis quelques décennies plus tôt. Seul le dernier quart nous fait un peu saigner des yeux. Le cinéaste n’avait clairement pas les moyens pour créer un final enlevant dans une maison en proie des flammes, surtout lorsque ces dernières sont faites par ordinateur.

Line of Duty a quelques défauts ici et là. Mais toute l’équipe de production derrière le projet a tenté un coup de circuit impossible – un miracle – dans la création d’un divertissement « pop-corn » estival de haute voltige. Et ce malgré un destin qui l’a poussé à sortir directement en vidéo, en plein hiver…


Réalisation : Steven C. Miller

Scénario : Jeremy Drysdale

Avec : Aaron Eckhart, Courtney Eaton, Ben McKenzie, Giancario Esposito, Dina Meyer, Jessica Lu

Line of Duty (2019)
4

Résumé

Line of Duty propose un divertissement spectaculaire faisant écho à une époque sans super-héros ou champions d’arts martiaux.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *