Mission: Impossible III (2006)

R√©sum√© :¬†Ethan Hunt doit affronter un trafiquant d’armes dangereux et sadique tout en tentait de garder son identit√© secr√®te afin de prot√©ger sa copine.

Critique : 
Apr√®s un troisi√®me volet relativement mauvais, c’est avec beaucoup de pression que¬†Mission: Impossible III sortit en salles en 2006. Cette fois-ci, ce fut J.J. Abrams qui √©tait √† la t√™te de cette production, qui fut sa premi√®re r√©alisation, le tout sous la supervision de Tom Cruise, √©videmment. √Ä l’√©poque,¬†Mission: Impossible III connut un certain succ√®s au box-office, mais il re√ßut un accueil mitig√© de la part du public et de la critique mondiale. Et, puisque Mission: Impossible – Fallout¬†sort bient√īt sur les √©crans canadiens, c’est √† notre tour de vous donner notre avis sur ce long-m√©trage…
Maintenant retir√© du service actif, Ethan Hunt vit paisiblement avec une infirmi√®re, avec qui il compte se marier. Mais lorsqu’une de ses anciennes √©l√®ves est captur√©e par un trafiquant d’armes et assassin√©e lors de son sauvetage, Hunt reprend le service actif afin de traquer le coupable sans se douter des effets que cela pourrait engendrer sur sa vie personnelle…
Pour ce troisi√®me chapitre dans la saga Mission: Impossible,¬†Mission: Impossible III tente d’aborder ses personnages sur un nouvel angle, celui de la famille. Apr√®s tout, c’est l’occasion de montrer Hunt sous un nouveau jour, lui qui n’existait jusqu’√† ce jour que pour une seule raison, d√©fendre notre plan√®te bleue des m√©chants agents corrompus de Force Mission Impossible. Par contre,¬†Mission: Impossible III d√©bute en commettant un p√©ch√© capital, en montrant une s√©quence de l’affrontement final entre Hunt et le m√©chant de service (une erreur puisqu’au final cette derni√®re confrontation n’est aucunement palpitante…), ce qui a pour effet de retirer tout √©l√©ment de suspense des trois premiers quarts du film.
√Čtrangement, le rythme de¬†Mission: Impossible III est hyperactif, encha√ģnant les sc√®nes sans donner une seule chance au spectateur de respirer entre les quelques moments¬†d’action et les nombreux placements de produits (merci DHL…), passant √† c√īt√© de plusieurs moments marquants dans la vie de Hunt comme son mariage avec la ch√®re Julia. C’est un peu comme si¬†Mission: Impossible III r√©alisait que plusieurs √©l√©ments de son sc√©nario manquent de sens et de logique comme le fait que le Vatican a une pi√®ce secr√®te qui ne l’est aucunement ou le fait que certains personnages aient des facult√©s physiques surhumaines. Et puis, soyons francs, tout le sc√©nario de ce film tente d’√™tre le prochain Jason Bourne, sauf que les nombreuses incoh√©rences et dr√īleries emprisonnent ce long-m√©trage dans la multitude de films d’action banals qui sortent chaque semaine dans nos bacs √† DVD.
Heureusement, pour la premi√®re fois de son histoire, la franchise Mission: Impossible a un antagoniste √† la hauteur de Hunt.¬†Owen Davian est l’un des personnages marquants de cette franchise. √Ä aucun moment nous n‚Äôavons un doute sur sa m√©chancet√© et sur ses intentions et¬†Philip Seymour Hoffman (Capote) l’interpr√®te avec brio. N√©anmoins, puisque le sc√©nario de Mission: Impossible III¬†est peu original et commet l’erreur de rel√©guer ce personnage au r√īle de m√©chant g√©n√©rique, ce qui diminue grandement son impact √† l’√©cran.
√Ä la r√©alisation, J.J. Abrams (Lost) apporte son style unique √† cette franchise, ce qui inclue une cam√©ra assez branlante (heureusement pour nous, il est le ma√ģtre dans cette technique ce qui permet √† l’action de rester visible la plupart du temps.) et quelques reflets de lumi√®res dans la cam√©ra. Au niveau de l’action, Mission: Impossible III est bien fourni, le rythme effr√©n√© de ce film lui permettant d’offrir plus de sc√®nes d’action qu’√† l’habitude. N√©anmoins, aucune ne parvient √† se d√©marquer. M√™me que le moment o√Ļ Cruise tente de reproduire la premi√®re cascade m√©morable de la franchise (le vol dans un bureau de la CIA lors de Mission: Impossible.) tombe √† l’eau puisque Cruise se ¬ęcontente¬Ľ de descendre en chute libre un mur du Vatican, de la fa√ßon la plus neutre et ennuyeuse possible.
On notera √©galement l’esth√©tisme certain de ce long-m√©trage, qui ne vieillit pas d’un poil, et ce apr√®s quelques ann√©es. Les effets sp√©ciaux sont toujours invisibles et la palette de couleurs choisie par les cam√©ras d’Abrams est √©blouissante. Mission: Impossible III marque √©galement la premi√®re collaboration entre Michael Giacchino (Lost) et cette franchise. Comme √† son habitude, Giacchino a fait un travail magnifique avec plusieurs sonorit√©s remarquables. N√©anmoins, la majorit√© de la trame sonore du film semble √™tre compos√©e des restants de la s√©rie Lost, d√©montrant une certaine forme de paresse de la part de Giacchino au passage.
Dans le r√īle-titre, Tom Cruise est parfait, il n’y a rien, de dire de plus qui n’a pas d√©j√† √©t√© dit. Idem pour¬†Philip Seymour Hoffman qui offre une performance magistrale. Cette fois-ci, l’√©quipe de Hunt est compos√©e de Ving Rhames (Pulp Fiction), de¬†Jonathan Rhys Meyers (The Tudors) et de¬†Maggie Q (Nikita). Ils ont tous quelques bons moments, et l’on retiendra surtout le personnage de Luther (Rhames) qui devient une sorte de figure paternelle / conseiller matrimonial, offrant quelques-uns des meilleurs dialogues de l’ensemble.¬†Billy Crudup (Watchmen), Keri Russell (Felicity) et¬†Michelle Monaghan (Source Code) ont √©galement des r√īles mineurs, mais leurs pr√©sences sont facilement oubliables…
Non, Mission: Impossible III n’est pas le meilleur volet de la franchise. Il peine m√™me √† rivaliser avec le premier volet. Malheureusement, √† un point de la production de ce film, on a tent√© de tout miser sur le contenant plut√īt que sur le contenu. C’est peut-√™tre la d√©finition d’un film estival, mais cela ne fait que rel√©guer Mission: Impossible III au titre de film d’action banal. Au moins, ce demi-√©chec a permis de revitaliser la franchise, apr√®s l’√©chec monumental du pr√©c√©dent volet, et pour cela, nous devons lui donner un peu de cr√©dit.


Réalisation : J.J. Abrams

Scénario : Alex Kurtzman, Roberto Orci, J.J. Abrams

Avec : Tom Cruise, Philip Seymour Hoffman, Ving Rhames, Billy Crudup, Michelle Monaghan, Jonathan Rhys Meyers, Keri Russell, Maggie Q, Simon Pegg, Eddie Marsan, Laurence Fishburne, Aaron Paul

Mission: Impossible III (2006)
3.5

En conclusion

Tel un Big Mac, Mission: Impossible se laisse d√©guster rapidement, sans pour autant √™tre nutritif et satisfaire l’app√©tit du fanatique de cin√©ma d’action.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *