Monster Hunter: Legends of the Guild (2021)

La plateforme Netflix s’est lancée dans l’adaptation des jeux vidéo Monster Hunter avec Monster Hunter: Legends of the Guild. L’histoire est assez simple et directe. Un dragon légendaire est sur une trajectoire migratoire qui va menacer un petit village. Par la force des choses, un chasseur de monstres devra monter une équipe capable de tuer le monstre, avec l’aide d’un garçon rempli d’entrain nommé Aiden.

N’étant pas le public cible de ce moyen-métrage, il est difficile pour moi de donner une critique honnête envers Monster Hunter: Legends of the Guild. Avec une durée d’une cinquantaine de minutes, le film nous balance directement dans l’action. Il le fait un peu trop vite. Sa petite longueur ne permet pas à l’oeuvre d’expliquer les concepts mis en place par la saga de jeux vidéo. Cela nous donne le sentiment étrange de visionner une publicité pour un produit (le jeu Monster Hunter), sans que la publicité soit destinée à un public vierge et sans connaissances du truc.

Étant un novice de Monster Hunter, j’ai effectivement été rapidement ennuyé par Monster Hunter: Legends of the Guild. Trop occupé à noter les similitudes avec How To Train Your Dragon et Jurassic Park, mon visionnement de Monster Hunter: Legends of the Guild s’est déroulé dans un ennui profond. Le scénario est rempli d’incohérences et de dialogues horribles, même pour un jeune public. Par contre, il faut lui donner un certain mérite. Durant la bataille finale, il n’a pas peur de tuer certains des personnages principaux dans des séquences plutôt violentes et traumatisantes (?) pour des enfants de cinq ans. Certes, on ne voit rien proprement dit, mais à défaut d’un meilleur terme, c’était assez « couillu » du film d’aller dans cette direction.

Monster Hunter: Legends of the Guild n’est pas une oeuvre que je tiens à vous recommander. Mais sa faible durée risque de capter d’attention de gamins pour une petite heure, ce qui est mieux que rien…

Note : D-

Related Posts

Laisser un commentaire