Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution (2019)

Résumé : Après qu’une expérience scientifique a conduit à la création d’un clone de Mewtwo, il se propose de détruire le monde. Ash et ses amis décident alors de contrecarrer les plans diaboliques de Mewtwo.

Critique : 

Pikachu est de retour dans Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution, une nouvelle version du classique de 1998. L’histoire est sensiblement la même, mais cette fois-ci l’intrigue nous est présentée avec des graphismes faits par ordinateur. Est-ce que la qualité de l’oeuvre originale s’est perdue dans cette refonte visuelle ?

Un Pokémon synthétique, Mewtwo, se rebelle contre les scientifiques de la Team Rocket qui l’ont conçu. La compagnie tente de contenir ses pouvoirs et de l’utiliser à ses fins, ce que la bestiole parvient à déjouer rapidement. Ayant soif de vengeance face à la sauvagerie de l’humanité, il invite plusieurs dresseurs à un tournoi, avec pour intention de créer une armée de clones à partir de leurs Pokémons.

Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution n’est pas un mauvais film en soi. Plusieurs enfants seront délectés par ce que Netflix vient de mettre sur sa plateforme. Après un certain succès au Japon l’été dernier, le film est finalement accessible au Canada et dans la majorité des pays de ce monde. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette attention portée à une franchise qui est toujours aussi populaire après plus de deux décennies.

Le divertissement ne fait rien pour mériter cette attention. Et c’est là le gros du problème avec Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution. Un peu comme le remake de Psycho, cette nouvelle version n’est qu’une reprise à la lettre du film originel. Il n’y a pas de risques qui ont été pris. Les scénaristes n’ont pas réellement tenté d’améliorer le matériel d’origine. Oui, il y a quelques scènes et quelques dialogues qui ont été modifiés. Rien de majeur, mais c’est suffisant pour moderniser le matériel d’origine, pour éviter que le tout ne paraisse vieillot.

Par contre, Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution se limite à ces changements. Visionner l’oeuvre avec des yeux d’adulte se limite à un passage obligé dans la nostalgie. Nous replongeons à une époque où la machine Pokémon ne servait pas uniquement à créer des nouvelles bêtes à mettre sur les tablettes de magasin. La première partie du long-métrage souffre toujours de passages à vide, avec beaucoup de remplissage en attendant une conclusion fort supérieure à son introduction. À la base c’est toujours une expérience scientifique qui tourne mal; une expérience qui souhaite dominer le monde avec une armée de clones.

Le seul mérite de Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution est son animation. À notre époque, tout est fait à l’ordinateur et ce film ne fait pas exception. Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution a une animation assez solide. Les Pokémons bénéficient beaucoup de cette mise à jour. Ils ont l’air plus vivants que jamais, enfin dans un contexte animé. Une chose est certaine, c’est qu’ils ont plus vivants que leurs compatriotes humains, qui sont plus artificiels que leurs compatriotes à quatre pattes.

De plus la technologie permet de créer une réalisation plus vive, avec des plans de caméra plus majestueux et importants. Il est clair que cela a comme effet secondaire de rendre les environnements plus vides et aseptisés. Même chose au niveau de l’action. Le tout est joli grâce à une technologie supérieure au niveau de l’animation. Mais le tout est vide, sans chorégraphie et un enjeu véritable. À la limite, on pourrait presque dire que l’on assiste à une démonstration technique trouvée sur le net. Heureusement, certains moments clés survivent assez bien à cette transformation, apportant la même émotion des décennies plus tard.

En utilisant un langage vulgaire, Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution n’est ni plus ni moins d’une femme de notre enfance que l’on retrouve des années plus tard avec beaucoup de chirurgie plastique et une nouvelle poitrine. Le plaisir de cette rencontre est toujours présent, mais bien des choses ont changé depuis…


Réalisation : Motonori Sakakibara, Tetsuo Yajima, Kunihiko Yuyama

Scénario : Aya Takaha, Eiji Umehara

Avec : Sarah Natochenny, Michele Knotz, Bill Rogers, Ikue Ōtani, Satomi Korogi, Michele Knotz, James Carter Cathcart, Dan Green

Pokémon: Mewtwo Strikes Back - Evolution (2019)
2.5

Résumé

Pokémon: Mewtwo Strikes Back – Evolution nous propose un voyage nostalgie sans rien de plus.

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :