Rage (1995)

Résumé : Un groupe de milices de droite corrompu choisit un enseignant californien comme spécimen idéal à cloner pour son armée.

Critique :

Il est √©vident que Gary Daniels (Bloodmoon) a eu une brillante carri√®re cin√©matographique et plusieurs chapitres de sa filmographie proviennent du studio PM Entertainment. Un cas typique des films de ce studio est Rage, un long-m√©trage de 1995 r√©alis√© par l’une des t√™tes fondatrices de la compagnie, Joseph Merhi lui-m√™me. Et Rage a tous les d√©fauts et les qualit√©s de PM Entertainment
Nous suivons un p√®re de famille dont une journ√©e banale se transforme en cauchemar apr√®s qu’un homme arm√© entre de force dans sa voiture. De fil en aiguille, le pauvre homme devient la victime d’une exp√©rience gouvernementale pour cr√©er un super soldat, une exp√©rience qui lui donne des crises de rage. Dans son ensemble, le sc√©nario du film peut se comparer √† version du classique de Joel Schumacher o√Ļ l’on aurait remplac√© les trois quarts du sc√©nario par des sc√®nes d’action.
Rage touche les bonnes notes, mais le divertissement qui s’y d√©gage est tout simplement moyen. Le sc√©nario comprend tellement de sc√®nes d’action, que nous avons qu’une vingtaine de minutes pour accepter d’un enseignant de primaire devient un monstre √† l’app√©tit digne d’Ob√©lix et capable de tuer des dizaines de personnes en un claquement de doigts; un monstre poursuivi par une horde de policiers corrompus.
Le seul √©l√©ment qui m√©rite votre attention, comme dans les films du studio PM Entertainment, c’est les sc√®nes d’action. Rage vit et meurt par ses sc√®nes d’action. Heureusement, le long-m√©trage en a plusieurs dans sa manche. La plus spectaculaire √©tant bien entendu une poursuite sur une autoroute o√Ļ Gary Daniels joue aux autos tamponneuses avec un semi-remorque. Rage tente simplement d’apporter le genre d’action que nous voyons habituellement dans les classiques de John Woo et de Jackie Chan et de l’incorporer √† la sauce am√©ricaine.
De nombreux cascadeurs et acteurs ont mis leur vie en danger pour r√©aliser cet exploit qui est une r√©ussite de A √† Z. Rage se trouve parmi les productions am√©ricaines fauch√©es les plus r√©ussies de tous les temps. La seule chose qui emp√™che le long-m√©trage d’avoir la r√©putation qu’il m√©rite, c’est la r√©alisation de Joseph Merhi (Spartan). Bien qu’il soit un producteur √©m√©rite, il se trouve √™tre un r√©alisateur assez moyen. Pas mauvais en soi, mais il est simplement incapable de mettre en images des sc√®nes d’action aussi spectaculaires sans les doter de r√©p√©titions inutiles, de longueurs ou d’un montage an√©mique. Ce qui fait que m√™me si nous voyons des choses spectaculaires se produire, le tout se voit comme un vulgaire DTV des ann√©es 90…
Dans le r√īle principal, Gary Daniels est convainquant, m√™me s’il ne parvient pas √† nous convaincre. L’acteur livre une performance ad√©quate et il est spectaculaire dans les sc√®nes d’action. N√©anmoins, il y a un petit quelque chose qui nous emp√™che de croire que Daniels est r√©ellement un maniaque. Le reste de la distribution est compos√©e d’acteurs plus ou moins bons. N√©anmoins, nous pouvons noter les pr√©sences de Peter Jason (48 Hrs), Kenneth Tiger (Lethal Weapon 3) et Mark Metcalf (Buffy the Vampire Slayer).
Rage est un bon film avec des sc√®nes d’action spectaculaires et beaucoup d’excitation pour le spectateur. Il faut juste consid√©rer que nous avons un r√©alisateur moyen qui aime √©tirer son long-m√©trage et r√©p√©ter ses sc√®nes d’action, et que nous avons un sc√©nario si mince qu’il est capable de nous balancer un couple de ninjas sadomasochistes…


Réalisation : Joseph Merhi

Scénario : Joseph John Barmettler, Joe Hart

Avec : Gary Daniels, Kenneth Tigar, Fiona Hutchison, Jillian McWhirter, Peter Jason, Mark Metcalf, Tim Colceri

Rage (1995)
3

Résumé

Rage est un film spectaculaire qui m√©rite votre attention…

Sending
User Review
0 (0 votes)

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *