Actionerd

Paradis du cinéma d'action

Rim of the World (2019)

Résumé : Quatre adolescents inadaptés unissent leurs forces pour sauver le monde lorsqu’une invasion extraterrestre interrompt leur camp d’été.
Critique : 
Le cinéaste McG est de retour chez Netflix. Il y a quelques années, il a connu un certain succès avec le thriller horrifique The Babysitter. Cette fois-ci, il s’attaque au film d’invasion extraterrestre. Le tout avec un fort penchant vers la comédie et vers le cinéma horrifique. Mais Rim of the World se révèle être un échec cuisant pour le cinéaste.
Alex, un gamin qui s’est renfermé depuis la mort de son père, est forcé d’aller dans une colonie de vacances. Là, il fait rapidement connaissance de quelques camarades. Néanmoins, son expérience sera ajournée lorsque des extraterrestres envahissent la Terre. Au milieu des explosions, une capsule de sauvetage atterrit près d’eux. Une astronaute en sort et elle demande à Alex et à ses compagnons de sauver l’humanité en transportant un objet à travers la Californie.
Dans l’esprit d’un gamin de six ans, il est certain que Rim of the World fonctionnerait, si l’on exclut la violence. Rim of the World joue sur deux tableaux qu’il est incapable de maîtriser. Lorsqu’on visionne le divertissement, il est impossible de savoir vers qui il se dirige. L’enfant appréciera l’humour et la bande de joyeux lurons, mais il risque d’être horrifié et de faire de nombreux cauchemars la violence et les décapitations de l’oeuvre. L’adulte va aimer l’action brutale de l’oeuvre et regarde un enfant se vider de son sang, mais va détester tout le reste.
Rim of the World est un film conçu pour personne en réalité. Il est impossible de le recommander et il est facile de le démolir. L’un des quatre personnages principaux est insupportable. Le troisième acte est ni plus ni moins qu’un commercial pour Adidas. Les dialogues sont parfois exécrables, avec un humour et des références discutables. Il y a peu de choses qui ne fonctionnent réellement dans ce divertissement qui est heureusement assez court. Et c’est là la principale réussite de Rim of the World.
Techniquement parlant, le film est aussi un bordel. Les effets spéciaux sont variables en qualité. Il n’y a aucune direction photographique. Pire encore, McG est incapable d’apporter une véritable identité au film. Entre Predator, The Predator, Transformers ou Red Dawn, toutes les références cinématographiques y passent. Le cinéaste ne fait que copier les meilleurs moments des blockbusters des dernières décennies. Et il tente de faire un tout cohérent avec cela. La musique du film est aussi étrange, alors qu’elle semble elle aussi empruntée à quelques trames sonores…
Rim of the World n’est pas un bon film. Il est assez mineur en réalité. Le concept du long-métrage avait un potentiel certain, mais ici on n’a qu’un pot-pourri des meilleurs succès d’Hollywood chantés par un mauvais groupe hommage.


Réalisation : McG
Scénario : Zack Stentz
Avec : Jack Gore, Miya Cech, Benjamin Flores Jr., Alessio Scalzotto, Andrew Bachelor, Annabeth Gish, Scott MacArthur, Dean Jagger, Michael Beach, Lynn Collins

Rim of the World (2019)
1

Résumé

Il y a des milliers de films qui réussissent là où Rim of the World a lamentablement échoué…

Envoi
User Review
3.67 (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :