Actionerd

Paradis du cinéma d'action

The Blood of Heroes (1989)

Résumé : Dans un futur post-apocalyptique, une équipe de Jaggers (Football américain avec un crane au lien d’un ballon) tente de survivre du mieux qu’elle peut.

Critique : 

Écrit et réalisé par le scénariste de Blade Runner et Unforgiven, David Webb Peoples, The Blood of Heroes se situe dans un univers à la Mad Max. Là-bas, les gens vivent un peu comme des nomades dans le désert, sans technologies ou presque. Comme mentionné, on y suit une équipe de Jaggers menée par Rutger Hauer (Blade Runner) et Delroy Lindo (The One). Ce sport consiste en une sorte de mélange entre un combat de gladiateurs, une partie de Football américain et le jeu pratiqué dans les films Rollerball. Les règles ne sont pas expliquées, enfin pas concrètement, et la caméra est un peu trop centrée sur l’action pour que l’on puisse y voir concrètement l’action qui s’y déroule.

Pourtant les combats sont bien réalisés, ce qui est d’autant plus dommage, car avec un meilleur angle de caméra, on aurait pu facilement avoir un long-métrage cultisme, même si The Blood of Heroes ne dépasse pas le stade de bonne série B. Le scénario n’aide pas aussi. Les premières 45 minutes ne sont qu’une succession de parties, avec peu de «backstory» ou de développement des personnages. Cette moitié de long-métrage est un peu comme une traversée du désert, c’est dans cette partie que la majorité des visionneurs risquent de décrocher.

Pourtant, dans la deuxième moitié, le scénario semble se dérider et nous commençons à avoir une véritable histoire ici, avec une quête et tout ce que cela implique. C’est à ce moment que le long-métrage devient réellement excitant, mais que l’on se rend compte de la supercherie. The Blood of Heroes n’est en fait qu’un film sportif, tout ce qui a de plus classique, avec les parties de «saisons régulières», l’entrainement, et le match final. Au moins, l’acting est plutôt sympa. Rutger Hauer est parfait dans le rôle principal et ses compagnons de voyages (Delroy Lindo, un jeune Vincent D’Onofrio, Joan Chen, vedette de The Last Emperor, et Anna Katarina) sont tout à fait compétents dans leurs rôles respectifs. Pour conclure cet avis, je ne pourrais dire qu’une seule chose, que The Blood of Heroes est une bonne série B des années 80, spécialement pour les fans de Mad Max ou de Football…

3.5/5


Directeur : David Webb Peoples

Scénariste : David Webb Peoples

Acteur : Rutger Hauer, Delroy Lindo, Joan Chen, Vincent D’Onofrio, Anna Katarina

The Blood of Heroes (1989)
  • Acteurs
  • Musique
  • Réalisation
  • Scénario
  • Divertissement
3.3
Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueueurs aiment cette page :